Chronique, Thriller/Policier/Horreur

La perfection du crime d’Helen Field

Perdu dans une région montagneuse isolée, un corps se consume. Seules des dents et un fragment de vêtement permettent d’identifier les restes carbonisés de l’avocate Elaine Buxton. Dans une pièce dissimulée aux yeux de tous, dans une grande maison d’Edimbourg, la vraie Elaine Buxton hurle dans le noir. L’inspecteur Luc Callanach vient juste de prendre ses fonctions quand l’affaire de la disparition d’Elaine est requalifiée en meurtre. Ayant abandonné une carrière prometteuse à Interpol, il tient à faire ses preuves aux yeux de sa nouvelle équipe. Mais le meurtrier a couvert ses traces avec un soin tout particulier. Bientôt, une autre jeune femme disparaît, et Callanach se trouve embarqué dans une course contre la montre. Du moins le pense-t-il… Le véritable sort des deux femmes se révélera être bien plus terrible tout ce qu’il pourrait imaginer.

Thriller/Policier – Edition France Loisirs – 368 p. – Tome 01

.

Un thriller psychologique qui m’a embarqué de la première à la dernière ligne !

Luc Callanach vient d’être nommé inspecteur à la brigade criminelle d’Edimbourg et il a du mal à s’intégrer au sein de l’équipe, surtout que sa mutation fait l’objet de nombreuses rumeurs et controverse au sein de la brigade. Pour sa première affaire, il va devoir enquêter sur la mort d’Elaine Buxton, une avocate, dont les restes viennent d’être retrouvés calcinés dans les régions montagneuses du pays. Mais alors que l’on vient soit disant de retrouver son cadavre, Elaine est bien vivante, torturer et séquestrer quelque part par son ravisseur. 

Avec ce premier tome, Helen Fields signe le début d’une saga qui s’avère être prometteuse. J’ai adoré ma lecture. L’originalité de ce roman tient dans le fait que dès les premiers chapitres l’on connaît déjà l’identité du tueur puisque tout au long du récit l’auteur va alterner entre le point de vue du tueur et celui du policier qui mène l’enquête. Vous l’aurez donc compris, je suppose, ici on va surtout s’attarder sur la psychologie de l’assassin mais aussi sur l’enquête en elle-même et sur la façon dont les policiers vont identifier et arrêter le tueur de ces femmes. On va également, tout au long du roman, découvrir au fur et à mesure les intentions et les motivations du tueur. J’ai trouvé cela très réaliste et cohérent et ça fait du bien ! Avec ce thriller on sort un peu des sentiers battus et du schéma classique du thriller que l’on a l’habitude de voir.

Dès les premiers chapitres le lecteur va osciller entre le point de vue du policier et celui du criminelle. On est tantôt dans la tête de Luc, qui essaie de s’intégrer dans son nouveau pays et qui essaie de trouver sa place auprès de ses nouveaux collègues qui lui mènent la vie dure, et tantôt dans celle du tueur dont les pensées sont glaçantes et mettent mal à l’aise le lecteur. Avec lui l’autrice nous plonge dans la noirceur de l’âme humaine.

Ce roman est passionnant à lire mais il est centré sur la psychologie des personnages. Aussi, c’est pour cela qu’il ne faut pas s’attendre à avoir des rebondissements rocambolesques ni à avoir du suspense à la pelle. Si vous cherchez cela, passez votre chemin car ici l’évolution de l’intrigue est plutôt lente. L’enquête tourne en rond, les policiers piétinent, il n’y a aucun indice auquel se raccrocher.

Luc ne se fit ici qu’à son intuition et peine à trouver le fil conducteur de cette enquête. C’est peut-être le point noir de cette histoire. Les micro longueurs dans le récit et le peu d’indices que récoltent les policiers donnent l’impression que l’on n’avance pas au niveau de l’intrigue (ce qui n’est pas totalement faux). Mais cela est un choix de la part de l’autrice. Elle a préféré tout miser sur ses personnages, sur leur vie, leur passé, leur psychologie ainsi que leur sentiment. Donc, si tout cet aspect-là vous intéresse alors vous allez adorer ce roman.

Avec La perfection du crime, Helen Field signe un premier roman captivant, bien ficelé, qui emmène le lecteur sur les traces d’un psychopathe. Un tome 2 est sorti et il est déjà dans ma pile à lire et je dois avouer qu’il me donne sacrément envie. J’attends de ce deuxième tome toujours autant de psychologie mais avec un peu plus de dynamisme au niveau du récit cette fois-ci. Les bases du personnage de Luc étant posées dans le premier tome, j’espère donc que l’autrice ne se concentrera pas autant sur son personnage principal et qu’elle laissera plus de place à l’enquête.

CarolinaBouquine

Note : 3.5 sur 5.

2 réflexions au sujet de “La perfection du crime d’Helen Field”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s