Chronique, Thriller/Policier/Horreur

La perfection du crime d’Helen Field

Perdu dans une région montagneuse isolée, un corps se consume. Seules des dents et un fragment de vêtement permettent d’identifier les restes carbonisés de l’avocate Elaine Buxton. Dans une pièce dissimulée aux yeux de tous, dans une grande maison d’Edimbourg, la vraie Elaine Buxton hurle dans le noir. L’inspecteur Luc Callanach vient juste de prendre ses fonctions quand l’affaire de la disparition d’Elaine est requalifiée en meurtre. Ayant abandonné une carrière prometteuse à Interpol, il tient à faire ses preuves aux yeux de sa nouvelle équipe. Mais le meurtrier a couvert ses traces avec un soin tout particulier. Bientôt, une autre jeune femme disparaît, et Callanach se trouve embarqué dans une course contre la montre. Du moins le pense-t-il… Le véritable sort des deux femmes se révélera être bien plus terrible tout ce qu’il pourrait imaginer.

Thriller/Policier – Edition France Loisirs – 368 p. – Tome 01

.

Un thriller psychologique qui m’a embarqué de la première à la dernière ligne !

Luc Callanach vient d’être nommé inspecteur à la brigade criminelle d’Edimbourg et il a du mal à s’intégrer au sein de l’équipe, surtout que sa mutation fait l’objet de nombreuses rumeurs et controverse au sein de la brigade. Pour sa première affaire, il va devoir enquêter sur la mort d’Elaine Buxton, une avocate, dont les restes viennent d’être retrouvés calcinés dans les régions montagneuses du pays. Mais alors que l’on vient soit disant de retrouver son cadavre, Elaine est bien vivante, torturer et séquestrer quelque part par son ravisseur. 

Avec ce premier tome, Helen Fields signe le début d’une saga qui s’avère être prometteuse. J’ai adoré ma lecture. L’originalité de ce roman tient dans le fait que dès les premiers chapitres l’on connaît déjà l’identité du tueur puisque tout au long du récit l’auteur va alterner entre le point de vue du tueur et celui du policier qui mène l’enquête. Vous l’aurez donc compris, je suppose, ici on va surtout s’attarder sur la psychologie de l’assassin mais aussi sur l’enquête en elle-même et sur la façon dont les policiers vont identifier et arrêter le tueur de ces femmes. On va également, tout au long du roman, découvrir au fur et à mesure les intentions et les motivations du tueur. J’ai trouvé cela très réaliste et cohérent et ça fait du bien ! Avec ce thriller on sort un peu des sentiers battus et du schéma classique du thriller que l’on a l’habitude de voir.

Dès les premiers chapitres le lecteur va osciller entre le point de vue du policier et celui du criminelle. On est tantôt dans la tête de Luc, qui essaie de s’intégrer dans son nouveau pays et qui essaie de trouver sa place auprès de ses nouveaux collègues qui lui mènent la vie dure, et tantôt dans celle du tueur dont les pensées sont glaçantes et mettent mal à l’aise le lecteur. Avec lui l’autrice nous plonge dans la noirceur de l’âme humaine.

Ce roman est passionnant à lire mais il est centré sur la psychologie des personnages. Aussi, c’est pour cela qu’il ne faut pas s’attendre à avoir des rebondissements rocambolesques ni à avoir du suspense à la pelle. Si vous cherchez cela, passez votre chemin car ici l’évolution de l’intrigue est plutôt lente. L’enquête tourne en rond, les policiers piétinent, il n’y a aucun indice auquel se raccrocher.

Luc ne se fit ici qu’à son intuition et peine à trouver le fil conducteur de cette enquête. C’est peut-être le point noir de cette histoire. Les micro longueurs dans le récit et le peu d’indices que récoltent les policiers donnent l’impression que l’on n’avance pas au niveau de l’intrigue (ce qui n’est pas totalement faux). Mais cela est un choix de la part de l’autrice. Elle a préféré tout miser sur ses personnages, sur leur vie, leur passé, leur psychologie ainsi que leur sentiment. Donc, si tout cet aspect-là vous intéresse alors vous allez adorer ce roman.

Avec La perfection du crime, Helen Field signe un premier roman captivant, bien ficelé, qui emmène le lecteur sur les traces d’un psychopathe. Un tome 2 est sorti et il est déjà dans ma pile à lire et je dois avouer qu’il me donne sacrément envie. J’attends de ce deuxième tome toujours autant de psychologie mais avec un peu plus de dynamisme au niveau du récit cette fois-ci. Les bases du personnage de Luc étant posées dans le premier tome, j’espère donc que l’autrice ne se concentrera pas autant sur son personnage principal et qu’elle laissera plus de place à l’enquête.

CarolinaBouquine

Chronique, Thriller/Policier/Horreur

Un assassin parmi nous – Shari Lapena

couv634220Un assassin parmi nous de Shari Lapena

Un hôtel de charme perdu en pleine forêt. Quelques couples d’amoureux et voyageurs solitaires, venus pour oublier la frénésie citadine, sont coupés du monde par la tempête de neige qui fait rage. Leur week-end de détente tourne au huis clos meurtrier quand Dana, jeune femme en pleine escapade romantique avec son fiancé, est retrouvée morte. Lorsque, quelques heures plus tard, un autre cadavre est découvert, le doute n’est plus permis : un assassin sévit… et c’est l’un d’entre eux.

◆ ◆ ◆

Edition : France Loisirs
Nombre de pages : 320
Genre : Thriller

Un petit coup de coeur

 

Un assassin parmi nous c’est l’histoire de dix personnes qui décident de passer tout un week-end dans un petit hôtel perdu dans la forêt. Certains sont venus pour se détendre, d’autres pour fuir la routine de leur vie et d’autres encore pour tenter de sauver leur mariage. Au début, tout se passe pour le mieux. Les invités font connaissance et parlent de la pluie et de beau temps. Ce petit week-end sympathique tourne au drame lorsque Dana est retrouvée morte au pied des escaliers. La panique et la paranoïa gagnent petit à petit le reste du petit groupe. Est-ce un meurtre ? Un accident ? La réponse s’impose automatiquement à eux lorsqu’un deuxième corps est retrouvé sans vie. Le doute n’est plus permis, il y a un assassin parmi eux… Mais qui est-il ? 

Lorsque l’on lit le résumé c’est sur que l’on se dit que le scénario n’a rien d’original. En effet, ce genre de huis clos a déjà été vu et revu et fait beaucoup penser aux écrits de notre chère reine du crime, Agatha Christie. Et pourtant, j’ai trouvé que ce bouquin était très intéressant et très addictif. Ma lecture a été très passionnante et j’ai lu ce livre d’une seule traite ! Shari Lapena a su donner de la profondeur et de la densité à chacun de ses personnages, sans exception. Chacun est passé au peigne fin. Grâce à l’alternance des points de vue, l’on apprend à les connaître au fil des pages. Tous possèdent une petite part de mystère en eux, les rendant, par conséquent, tour à tour suspects. Durant presque tout le roman, l’autrice laisse planer le doute. Et je dois avouer que, quand sonne l’heure des révélations, je ne m’attendais pas à ça. J’ai été assez surprise et donc, par la même occasion conquise par cette lecture. 

Ce qui fait la force de ce huis clos ce sont ses personnages, tous aussi différents les uns que les autres. Sans trop entrer dans les détails, nous avons David, avocat, qui cherche à fuir la pression de son travail. Gwen et Riley deux amies d’université qui tentent de se changer les idées. La première voulant aider son amie qui revient d’Afghanistan et qui semble avoir un choc post-traumatique. Ensuite nous avons Dana et son fiancé Matthew qui veulent passer un peu de temps ensemble avant les grands préparatifs de leur mariage. Beverly et Henri qui sont au bord de la rupture. Lauren et son conjoint qui semble en apparence couler des jours heureux. Et enfin nous avons une jeune femme mystérieuse qui écrit un livre. Et à côté de ça on a également Bradley et son père qui sont les gérants de l’hôtel. Tout ce petit monde va être décortiqué par l’autrice pour le plus grand plaisir du lecteur. 

Ayant lu tous les romans de Shari Lapena jusqu’à présent, je peux dire que celui-ci est le meilleur. C’est de loin le plus abouti, le plus passionnant et le plus addictif. C’est un récit plein de suspense et de faux-semblants que nous propose l’autrice et j’ai tout simplement adoré ma lecture ! Grâce à des chapitres courts et des alternances de point de vue le récit est rythmé et le lecteur ne s’ennuie pas une seule seconde. C’est un très bon page turner ! Je n’ai pas de choses négatives à dire sur ce roman, juste qu’il n’a pas été un coup de coeur pour la simple et bonne raison que c’est un huis clos vu et revu. C’est peut-être le seul bémol du roman finalement. Il manque un brin d’originalité. L’ambiance fait très Agatha Christie, ce qui n’est pas pour me déplaire personnellement, mais cela peut freiner certains, peut-être. 

En conclusion je dirai que je vous recommande Un assassin parmi nous. Même s’il s’agit une intrigue que l’on a déjà vu cela n’en fait pas moins un bon huis clos, dynamique et remplit de suspense ! J’ai adoré et la fin m’a étonnée. J’ai été conquise par ce roman du début à la fin. Les personnages m’ont passionné et j’ai trouvé le récit très addictif ! Laissez-vous tenter, c’est, pour moi, le meilleur de l’autrice jusqu’à présent (même si les deux autres étaient pas mal aussi). 

CarolinaBouquine

Chronique, Thriller/Policier/Horreur

Les âmes perdues de Dutch Island de John Connolly

Joe Dupree, que l’on surnomme également Melancoly Joe, est considéré comme étant l’un des gardiens de Dutch Island, tout comme ses ancêtres avant lui. Chaque jour, il veille à la bonne tranquillité de l’île. Il guète l’arrivée d’inconnus et surveille de prés les petits délinquants de l’île car rien de doit perturber Dutch Island. Mais un jour, une voiture est retrouvée accidentée sur la route avec à son bord deux personnes mortellement blessées. A ce moment là les choses changent. Joe Dupree sent que quelque chose est à l’œuvre, quelque chose de mauvais… A plusieurs milliers de kilomètres de là, Moloch, criminel en puissance, se réveille. Il vient de faire un rêve étrange… Un rêve dans lequel il massacrait des gens, un rêve qui lui semble très familier. Il va s’évader de prison et suivre son instinct qui va le mener tout droit vers Dutch Island.

En voilà un thriller original ! Nous avons là un très bon mélange entre le fantastique et le roman noir. Qu’est-ce-que j’ai adoré ma lecture, c’était un vrai moment de plaisir. Je ne connaissais pas John Connolly, enfin du moins je n’avais lu aucun de ses romans auparavant mais je pense qu’après celui-ci, je me laisserai bien tenter par d’autres.

Avec ce livre on est dans du très bon polar fantastique. J’ai vraiment adoré l’ambiance glauque et sombre que nous propose l’auteur. Il a fait de Dutch Island un personnage vraiment unique. J’ai été comme hypnotisée par cette lecture. Ce jeu passé/présent, paranormal/monde réel est tellement bien amené qu’on ne peut qu’être happé par cette intrigue. C’était une lecture très riche et très dense comme on en voit pas souvent, hélas. Les personnages sont tous très bien décrits, très bien travaillés. Chacun à son importance dans l’histoire. Rien n’est laissé au hasard, rien n’est superflu… C’est une histoire menée d’une main de maître que nous avons là.

J’ai pourtant, et malheureusement, lu des avis assez mitigés sur ce roman. Ce que je peux comprendre quelque part car mine de rien ce livre contient énormément de personnages. Il faut donc prendre le temps de le lire et ne surtout pas le considéré comme une lecture « sans prise de tête ». Il faut prendre le temps de bien repérer qui est qui puisqu’au fil des pages on finit par se rendre compte que tous les personnages sont tous liés entre eux, d’une façon ou d’une autre.

Comme je vous le disais, rien n’est laissé au hasard. Les âmes perdues de Dutch Island demande donc, de la part du lecteur, une grande concentration et une grande détermination car avec tous ces personnages la mise en place de l’intrigue prend un peu de temps. En gros, il faut VRAIMENT avoir envie de le lire, sinon l’abandon peut facilement pointer le bout de son nez. John Connolly a également fait le choix de proposer des chapitres assez long. Difficile de faire une pause. Ce qui, je pense, est à l’origine de pas mal d’abandon de ce roman. Mais je peux vous assurer que si vous persévérez vous allez vous rendre compte que ce roman en vaux vraiment la peine.

Pour ma part j’ai adoré et je le recommande. L’univers proposé par l’auteur est juste extra. L’alternance entre passé/présent ainsi que l’alternance des points de vue et tout le travail fait sur la psychologie des différents personnages donnent à ce roman une certaine puissance. L’intrigue est solide et le suspens très bien dosé. Jusqu’au bout l’auteur va nous tenir en haleine. A chaque chapitres l’ambiance devient plus oppressante. L’auteur fait dans l’originalité, je n’ai pas eu une seule seconde l’impression qu’il choisissait la facilité, bien au contraire. Laissez-vous tenter par ce roman noir avec sa touche de fantastique. Une petite pépite je vous le dis !

CarolinaBouquine.


Chronique, Thriller/Policier/Horreur

Bleu Calypso de Charles Aubert

Niels Hogan a quitté sa vie d’antan pour s’installer dans une cabane en bord de mer dans laquelle il fabrique des leurres qu’il revend sur internet ou aux pêcheurs du coin. Il n’a qu’un seul véritable ami, Vieux Bob, lui aussi amateur de pêche. Les deux compères s’apprécient mutuellement mais ne se connaissent pas réellement. Un jour, Niels teste un nouveau leurre tout en prenant des photos pour son site internet. Lorsqu’il rentre chez lui, il remarque, sur l’une des photos, la silhouette d’un cadavre. Avec l’aide de Lizzie, la fille de Vieux Bob, il va mener l’enquête.

L’année 2021 a débuté par une lecture plutôt moyenne pour ma part. Amatrice de thriller autant vous dire que Bleu Calypso était beaucoup trop soft pour moi. Il s’agit d’un polar à l’intrigue simple et peu originale qui tend vers le nature writing de part les descriptions, que j’ai parfois trouvé interminables, des paysages marins. Beaucoup de mots, beaucoup de synonymes pour, bien souvent, décrire les mêmes choses. J’ai trouvé que cela était assez redondant et rendait le récit plutôt monotone. Bien qu’il soit court, j’ai eu du mal à le terminer car même en faisant abstraction de toutes ses descriptions et en me concentrant uniquement sur l’enquête en elle-même, j’ai trouvé cela trop simple pour moi.

Cela ne veut pas dire que le livre est mauvais, loin de là. C’est tout simplement moi qui ait besoin de thrillers et de romans policiers plus complexes, avec une intrigue plus dense. Ici, l’auteur reste un peu trop en surface pour moi. L’intrigue manque de peps et de rebondissements. Le personnage de Niels est, de plus, chamboulé par sa rencontre avec Lizzie, qui est journaliste et la fille de son ami le plus proche Vieux Bob. Avec son côté rebêle, un peu rentre dedans et son goût pour les prises de risques elle va bouleverser ses habitudes et son quotidien et Niels va mettre du temps à s’y habituer. Il finira par la suivre dans cette enquête mais malgré tout, j’ai trouvé que l’on restait trop centré sur leur rencontre et les sentiments de Niels et pas assez sur les meurtres commis et sur l’enquête. Ce n’est qu’au dernier tiers du roman que les choses se mettent enfin à bouger et à s’accélérer. Malheureusement, l’auteur m’a déjà perdu à ce moment là, et mon intérêt pour le fin mot de l’histoire est minime. Je n’ai donc pas été très surprise par la découverte du coupable.

Cela dit, je tiens à attirer l’attention sur un point, qui, quand même, à son importance. Il s’agit de la plume de l’auteur que j’ai trouvé, malgré les nombreuses descriptions, très fluide, très accessible, très belle même. Mais malheureusement ce mélange un polar/nature writing ne m’a pas séduite. Et je ne pense pas qu’il me séduira un jour car quand je lis du polar c’est surtout l’enquête, la psychologie des personnages, leur vie, le suspense qui m’intéressent. Je suis pourtant pas freinée par les passages descriptifs. Mais, et cela n’engage que moi bien évidemment, quitte à en lire, je préfère que ça traite d’un trait de caractère d’un personnage, de son passé ou de sa vie plutôt que du temps qu’il fait et de la couleur du ciel et de la mer. Je caricature un peu bien évidemment mais c’est pour que vous saisissiez l’idée. Belle plume donc mais à laquelle je n’ai pas vraiment accrochée au final puisque je ne m’attendais pas à autant de répétitions et de descriptions des paysages, surtout dans un roman policier. Je n’ai donc pas été convaincue, ni séduite par cette idée de mélanger le policier avec du nature writing. Cela dit, je suis certaine que ce roman trouvera son public. Je le conseille aux personnes ne lisant pas beaucoup de thrillers ou de romans policiers, ou aux personnes qui souhaitent lire du policier assez simple, léger et plutôt soft, sans prise de tête. Pour ma part je m’arrête à ce premier tome et je ne lirai pas la suite.

CarolinaBouquine.

Non classé

Un retour ?

Bonjour à tous !

Eh bien, cela fait très longtemps que je ne suis pas venue mettre à jour ce blog. Je l’ai délaissé durant plusieurs mois par manque de temps mais aussi, pour être honnête, par manque d’envie. Cet article annonce-t-il mon retour ? Hum, peut-être oui. J’ai souvent voulu revenir mais je n’ai jamais franchi le pas pour la simple et bonne raison que, je trouvais que ce blog ne me correspondait plus. Quand je relis certains de mes articles, j’ai le sentiment d’avoir évolué depuis. Que ce soit au niveau de mes chroniques ou de mes lectures en elles-mêmes. J’ai par conséquent envie que ce blog évolue avec moi. J’ai envie de proposer des articles plus complets et de qualité. Et surtout sans me mettre de pression ! J’ai aussi envie de revoir la forme du blog, de supprimer des catégories qui ne me tentent plus. Ce sera d’ailleurs le cas pour la catégorie « C’est lundi que lisez-vous ? » ou pour les sorties du mois. L’accent sera plutôt mis sur la chronique et le livre en lui-même. Je souhaite aussi revoir la présentation des Book-Haul. C’est, de loin, l’article qui fonctionne le mieux mais je trouve que le livre n’est pas mis en valeur. Et je trouverai intéressant de pouvoir m’attarder sur quelques livres en prenant le temps d’expliquer pourquoi ce choix ? Qu’est ce qui m’a attiré chez ce bouquin ? Etc… Donc, il est fort probable qu’en plus des Book-Haul une catégorie apparaisse dans laquelle je pourrai m’étendre un peu plus sur le pourquoi du comment. (J’avais, il me semble, commencé à mettre cette idée en place mais je n’ai pas été jusqu’au bout).

Enfin, sachez que je vais aussi supprimer tous les articles déjà présents sur le blog. Cela me fait un petit pincement au coeur après tout le temps que j’ai passé à les taper mais j’en ai besoin pour repartir sur de bonnes bases avec CarolinaBouquine. Certains articles seront retravaillés et je les re posterai au fur et à mesure. Mais ils ne seront pas ma priorité. Sur ce, je vous laisse. J’espère vous retrouver très vite avec de nouveaux articles et que vous serez également au rendez-vous. Bisous !

CarolinaBouquine