Histoires paranormales du Titanic – Bertrand Méheust

Sans sstitre-1-Récupéré.png

Il faut savoir que l’auteur « d’Histoires paranormales du Titanic » traite de deux sujets qui me passionnent : Le paranormal et le Titanic. Alors forcément quand je l’ai trouvé d’occasion sur Momox, j’ai foncé. Je tiens à faire une petite précision pour ceux qui se posent la question. Ce livre n’est pas une fiction, l’auteur se base sur des faits et des témoignages qui ont réellement existé. Il s’amuse ensuite à décortiquer chaque témoignage paranormale et nous donne sa vision des choses. Cela a été une superbe découverte pour moi ! Ce livre est vraiment très instructif, très bien écrit et très bien analysé. 

Bertrand Méheust a découpé son livre en quatre parties. Dans la première partie il évoque les œuvres de Morgan Robertson qui a écrit « Futility« et de W. T. Stead qui aurait écrit des récits prophétiques à propos du Titanic. En 1898, Morgan Robertson, écrivain dépressif et alcoolique publie « Futility« . Ce livre relate l’histoire du Titan, le plus grand et le plus luxueux paquebot jamais construit jusqu’à présent, réputé pour être insubmersible. Alors qu’il traverse Terre-Neuve à toute vitesse, le paquebot heurte un iceberg et coule dans les profondeurs de l’Océan Atlantique. Des milliers de personnes sont fortes à cause du faible nombre de canots de sauvetage présent sur le bateau. Cela ne vous rappelle rien ? Les coincidences ne s’arrêtent pas là bien sur mais je ne vous en dirai pas plus, je vous laisse découvrir tous ceci dans l’ouvrage de Bertrand Méheust. 

En 1886 William T. Stead, écrivain et journaliste, écrit « How the Mail Steamer went down in Mid Atlantic » qui relate l’histoire d’un paquebot sombrant dans les profondeurs de l’Atlantique après avoir heurter un autre navire. La faible quantité de canots de sauvetage entraîne la mort de plusieurs milliers de personnes. Et à ce propos Stead écrira : « C’est exactement ce qui pourrait se produire, et ce qui se produira effectivement, si les transatlantiques sont envoyés en mer sans canots de sauvetage. » Durant toute sa vie, des voyants et des médiums prédiront qu’il mourra lors d’un naufrage. Stead lui même écrira des récit et fera des rêves dans lesquels il se voit mourir en mer. Il est mort le 14 avril 1912 dans le naufrage du Titanic.

Dans la deuxième partie de son livre, Bertrand Méheust regroupe tous les rêves prémonitoires, les visions ainsi que les ressentis des personnes qui ont prédit la catastrophe. Cette partie a été l’une de mes préférées elle est troublante et m’a donné quelques frissons. On a le sentiment que c’était réellement le destin du Titanic que de finir au fond de l’Océan, qu’il ne pouvait en être autrement. Ici, l’auteur ne fait que reprendre les témoignages et ce n’est que dans la troisième partie qu’il les décortiquera et donnera son avis sur le sujet. 

Comme je l’ai dis plus haut, la troisième partie est certainement la plus riche en informations. L’auteur décortique les témoignages et les classes. Cela va de ce qui peut être expliqué de façon scientifique ou rationnelle à l’inexplicable voir au paranormal. 

Et enfin dans la quatrième partie l’auteur nous parle un peu plus de Robertson et de Stead. Comment ces deux hommes, aussi différents l’un que l’autre, ont pu prédire ce grand drame maritime. 

C’était une lecture très enrichissante pour moi, je la recommande à toutes les personnages qui s’intéressent à l’histoire du Titanic, vous n’allez pas vous ennuyer une seule seconde. 

★ ★ ★ ★ ★

J’ai vraiment adoré ma lecture !

18/20 

C’est lundi que lisez-vous ?

Sdans titre-3

LA SEMAINE DERNIÈRE J’AI LU :

Histoires paranormales du Titanic de Bertrand Méheust : Une lecture troublante et enrichissante. Moi qui suis passionnée par l’histoire du Titanic et pas le paranormal là j’avais tous ce qu’il me fallait. Un livre que je conseille à toutes les personnes qui s’intéressent à l’histoire tragique de ce navire. Ce n’est pas une fiction, tous ce qui est raconté dans ce livre est tiré de faits réels.

Prologue à mon cousin me l’avait dit de Léonard Aigoin  : Une lecture assez mitigée. Concrètement je ne sais pas quoi penser de ce prologue. Cela dit, je suis certaine que le livre peut plaire même s’il vise un public bien précis.

Vanhares de Ben David : Même si j’ai eu du mal au début avec le prologue j’ai adoré cette lecture. Elle est pleine de magie, de mystère, de légende etc… C’est un véritable appel à l’imagination. J’ai passé un très bon moment.

EN CE MOMENT JE LIS :

téléchargement

S.O.S Titanic, journal de Julia Facchini 1912 de Christine Féret-Fleury :  » 15 avril 1912, 2 h 20 du matin. Je suis sur le pont avec d’autres passagers qui, comme moi, s’efforcent de ne pas gêner l’équipage. Personne ne parle. Les hommes ont le visage grave et tendu ; une femme prie à voix basse. Nous marchons à pleine vitesse. Qui aurait cru que le Carpathia pouvait aller si vite ? le capitaine a posté des vigies à l’avant, avec mission de guetter les glaces à la dérive, ou le moindre signe du Titanic. Tout paraît tranquille, trop tranquille : la mer est plate comme un lac, les étoiles brillent avec intensité dans le ciel noir. Il fait de plus en plus froid. Comment imaginer qu’à quelques milles d’ici un navire aussi énorme soit en perdition ? « 

ENSUITE JE LIRAI :

Un de ces livres, surement ^^

Vanhares – Ben David

Sans CS1.png

Un grand merci aux éditions Librinova pour m’avoir envoyé ce Service Presse.

Dans Vanhares on va suivre les aventures d’Algorn qui vit dans un monde où la magie a été interdite aux non-nobles depuis peu. Quiconque en fait usage encourra la peine de mort. Alors qu’elle se fait agresser par des soldats, Nayli, la sœur d’Algorn, est contrainte d’utiliser la magie pour sauver sa vie. Elle est emprisonnée et Algorn décide de venger sa sœur en s’en prenant directement au capitaine. Il est attaqué par les soldats et gravement blessé. C’est alors qu’un Crylace, une créature légendaire et mystérieuse ayant l’apparence d’un grand loup blanc, le sauve. La vie d’Algorn va alors prendre un tournant inattendu, des révélations lui seront faites et il va devoir faire face à son passé. 

Vanhares est le premier tome d’une saga qui semble prometteuse. J’ai  adoré suivre les aventures d’Algorn et j’ai passé un très bon moment de lecture. L’univers de l’auteur est juste incroyable ! Il est rempli de magies, de charmes, de mystères, de légendes et est un véritable appel à l’imagination. Ajouter à ça une couverture sublime qui vend du rêve ! Je ne me suis pas ennuyée une seule seconde car cette histoire est pleine de rebondissements et d’aventures. Je l’ai lu en quelques heures tant ma lecture était addictive. Le monde créé par l’auteur semble si vivant que je me suis laissée emporter avec facilité. Ben David a une imagination de dingue, il y a un gros travail derrière son oeuvre et il maîtrise complètement son univers. Au fil de ma lecture, j’en demandais toujours plus, il est difficile de s’arrêter une fois que l’on a commencé. 

Cela dit quelques petites choses m’ont quand même posé problème. Oui, car après tout la perfection n’existe pas. Il y a d’abord les prénoms des personnages. Ils se ressemblent beaucoup et certains personnages possèdent parfois le même. J’ai plusieurs fois eu des doutes quand je lisais donc si je peux vous donner un conseil c’est de prendre votre temps pour bien savoir qui est qui. Une fois que tout est assimilé la lecture se fait toute seule. Il faut juste un petit temps d’adaptation. Ensuite, j’ai eu quelques difficultés avec le début du livre, enfin le prologue je veux dire. Accrochez-vous il est costaud et la lecture peut être un peu laborieuse. Ce prologue est rempli d’informations, voir beaucoup trop rempli à tel point qu’on a l’impression que c’est un peu décousu et que l’auteur se perd lui même dans ses explications. Mais je vous rassure, cela ne dure pas. Passé le prologue, la plume de l’auteur est fluide et le livre se lit facilement et rapidement. Au fil de votre lecture chaque information sera reprise et expliquée, par conséquent, on n’a pas, en tout cas pour ma part, ce sentiment de n’avoir pas compris l’histoire. Et enfin, le dernier point ce sont les liens de parentés qui unissent certains des personnages entre eux. Il m’a fallu un peu de temps avant de tout assimiler.

Voilà les choses négatives que j’ai pu tirer de ce livre. Ce sont des petits problèmes qui au final sont résolus au fil de notre lecture mais je voulais quand même les citer. Globalement, pour moi, ça reste quand même une belle lecture malgré toutes ces petites choses qui m’ont fait tiquer. Car, quand on regarde bien, tout fini par être plus clair au fur et à mesure que l’on lit. L’auteur finit par nous expliquer les choses.

Concernant les personnages, ils sont vraiment attachants et uniques. Chacun possèdent ses qualités et ses défauts. Ils ont tous une importance dans l’histoire et dans la vie d’Algorn. Et même si l’auteur n’a fait que survoler certains personnages comme le roi Muda, Kaze ou bien Orion, je suis sûre qu’on en apprendra plus sur eux tout au long de la saga. J’ai vraiment été intriguée par le Crylace, c’est une créature qui m’a toute de suite fascinée et j’aimerai vraiment en apprendre un peu plus sur elle. 

En conclusion, même si on a un prologue assez costaud Vanhares est un livre qui m’a séduite. J’ai été séduite par l’univers de Ben David. C’est un univers qui m’a vraiment intéressée et je le trouve prometteur. Je pense vraiment lire la suite et me procurer ce premier tome en version papier car j’ai trop envie de l’avoir dans ma bibliothèque. 

★ ★ ★ ★ 

Une belle histoire, j’ai beaucoup aimé ma lecture

17/20

Rendez-vous sur Hellocoton !

Prologue à mon cousin me l’avait dit – Léonard Aigoin

Safns titre-2.png

Merci à Léonard Aigoin de m’avoir proposé de lire son livre.

Honnêtement, c’est la première fois que j’ai du mal à faire une chronique sur un livre. Je ne peux pas dire que je n’ai pas aimé ma lecture mais en même je ne peux pas non plus dire que j’ai aimé. Voilà, je suis un peu partagée dans mon avis. Je ne sais pas trop quoi penser de cette lecture, mais je vais essayer de faire de mon mieux pour vous en parler. 

Prologue à mon cousin me l’avait dit est, comme son nom l’indique, un prologue se composant de 8 nouvelles qui sont toutes différentes les unes des autres. Chaque nouvelle est une introduction à un personnage que l’on retrouvera dans le roman de Léonard Aigoin. Il est donc difficile pour moi de vous résumer l’histoire, je vous renvoie donc à la quatrième de couverture qui en dit juste ce qu’il faut.

Là où la plupart des auteurs font des prologues de quelques pages, Léonard Aigoin a décidé d’en faire un livre. Cette idée m’a séduite et m’a tout de suite intéressé. Mais malheureusement, et j’en suis désolée, je n’ai pas accroché au contenu dans sa globalité. J’ai eu beaucoup de mal à entrer dans l’univers de l’auteur. Je me suis un peu perdue au fur et à mesure que je lisais. C’est pas que je n’ai pas aimé, et j’insiste là dessus car, mine de rien, certaines histoires m’ont plut comme par exemple celle de François dans Le condamné, celle du Croque-Mitaine était pas mal aussi. Il y a aussi des allusions à notre monde à nous qui m’ont fait sourire etc... Donc voilà il y a quand même du positif pour moi, des choses qui m’ont plut, qui m’ont fait sourire et pourtant j’ai eu du mal. Je n’ai vraiment pas réussis à me projeter dans l’histoire je n’ai pas accroché malgré les choses que j’ai aimé. Ce prologue était, pour moi, trop riche pour que je puisse comprendre concrètement de quoi allait parler le livre par la suite. Il y a trop d’informations, on tombe vite dans de l’absurde plutôt que dans du fantastique. Je pense que c’est ça qui fait que j’ai eu un peu de mal car l’absurde n’est pas un genre que j’affectionne et à la fin j’arrivais pas à comprendre où l’auteur allait nous emmener plus tard dans son roman.

Concernant le style d’écrire de l’auteur, j’ai trouvé qu’il était de mieux en mieux au fil des nouvelles. Au fur et à mesure que l’on lit ce prologue, on constate une amélioration au niveau du style de l’écriture et ça c’est plutôt un bon point

Je pense sincèrement que ce livre peut plaire mais je pense également qu’il vise un public bien précis. Un public aimant le mélange « Horreur »/ Absurde. Si vous aimez ce style, avec un humour particulier, alors foncez, ce livre est fait pour vous ! 

Vous pouvez acheter le livre ICI

★ ★ ★ ★

Un avis mitigé

13/20

Rendez-vous sur Hellocoton !

Acquisition livresque

Coucou tout le monde ! 

Je reviens aujourd’hui avec un article « Book-Haul ». Depuis le 1er juin j’ai fait l’acquisition de 10 nouveaux livres que je vais vous présenter. 

  • Saga Le Pacte, Tome 1 Vengeance et Tome 2 Mensonges de Jenny Han et Siobhan Vivian. Les filles ne pleurent pas… elles se vengent. Lillia n’avait jamais eu de problème avec les garçons, jusqu’à ce fameux été quand l’un d’entre eux a voulu aller trop loin. Kat est insultée et humiliée, elle est l’objet de ragots à cause de son ex. Mary a dû quitter l’endroit où elle vivait à cause d’un garçon. Trois jeunes filles très différentes veulent la même chose : se venger. Si elles agissent seules, elles risquent d’être soupçonnées mais ensemble, elles n’attireront pas l’attention.

Je n’ai pas trouvé le Tome 3 mais dès que je l’aurai j’attaquerai cette saga !

  • L’héritage des rois passeurs de Manon Farguetton : La dernière héritière d’une lignée royale doit fuir notre monde et retourner dans celui de ses ancêtres pour échapper aux hommes qui veulent l’éliminer. Là-bas, une princesse rebelle rentre chez elle pour prendre ce qui lui est dû : le trône d’Ombre. Voici l’histoire de deux femmes, de deux mondes imbriqués, de deux retours simultanés qui bouleverseront une fois de plus le destin tortueux du royaume d’Ombre. Coïncidence, ou rencontre orchestrée de longue date ?

J’ai vraiment hâte de me plonger dans cette lecture, j’en ai entendu que du bien.

  • Le roi des fauves d’Aurélie Wellenstein : Poussés par une famine sans précédent, trois amis, Kaya, Ivar et Oswald, prennent le risque de braconner sur les terres de leur seigneur, mais son fils les surprend. Au terme d’une lutte acharnée, ils laissent le noble pour mort. Capturés et jugés pour tentative de meurtre, les trois amis sont condamnés à ingérer un parasite qui va les transformer en « berserkirs ». Au bout de sept jours de lente métamorphose, ils seront devenus des hommes-bêtes, et leur raison s’abîmera dans une rage inextinguible. Le temps de cette transformation, ils sont enfermés dans Hadarfell, un ancien royaume abandonné, dont le passé et l’histoire ont été engloutis par le temps…

Je souhaitais découvrir cette auteure.

  • Histoires paranormales du Titanic de Bertrand Méheust : Le 10 avril 1912, le couple Marshall et leurs enfants assistent depuis le toit de leur maison au départ majestueux du Titanic. Soudain, Mme Marshall serre la main de son époux et s’exclame :  » Ce navire coulera avant d’atteindre l’Amérique.  » Elle se met à hurler qu’elle voit des centaines de personnes en train de se débattre dans l’eau glacée. Pendant la nuit du 14 au 15 avril, en même temps que le naufrage, une New-Yorkaise réveille son mari pour lui raconter qu’elle vient de voir en rêve sa mère dans un canot de sauvetage. Le surlendemain, elle découvre le nom de sa mère dans la liste des rescapés. Cette dernière s’était embarquée sur le Titanic sans la prévenir, afin de lui faire la surprise de sa visite… Prophétisée par des écrivains de renom, la fin du Titanic a été  » vue  » en direct par des dizaines de personnes à travers des rêves et des visions. Découvrez dans Histoires paranormales du Titanic les témoignages stupéfiants qui entourent l’incroyable naufrage d’un navire réputé insubmersible.

Je suis fascinée par l’histoire de Titanic alors quand je suis tombée sur ce livre forcément je l’ai pris.

  • Red Rising, tome 1 de Pierce Brown :  J’aurais pu vivre en paix. Mes ennemis m’ont jeté dans la guerre. »Darrow n’est pas un héros. Tout ce qu’il souhaite, c’est vivre heureux avec l’amour de sa vie. Mais les Ors, les dirigeants de la Société, en ont décidé autrement. Ils lui ont tout enlevé : sa raison de vivre, ses certitudes, jusqu’à son reflet dans le miroir. Darrow n’a plus d’autre choix que de devenir comme ceux qui l’écrasent. Pour mieux les détruire. Il va être accepté au légendaire Institut, y être formé avec l’élite des Ors, dans un terrain d’entraînement grandeur nature. Sauf que même ce paradis est un champ de bataille. Un champ de bataille où règnent deux règles : tuer ou être tué, dominer ou être dominé.

Cadeau surprise de mon chéri 😀 

  • Les dames du lac, l’intégrale de Marion Zimmer Bradley : La légende du Roi Arthur et des Chevaliers de la Table Ronde n’avait, depuis longtemps, inspiré un roman d’une telle envergure, d’un pareil souffle. Et, pour la première fois, ce draine épique nous est conté par une femme à travers le destin de ses principales héroïnes. Bien sûr, Merlin l’Enchanteur, Arthur et son invincible épée Excalibur, Lancelot du Lac et ses vaillants compagnons, tous sont présents mais ce sont ici les femmes, exceptionnellement attachantes, qui tiennent les premiers rôles : Viviane, la Dame du Lac, grande prêtresse d’Avalon, Ygerne, duchesse de Cornouailles et mère d’Arthur, son épouse Guenièvre, Morgane la Fée, soeur et amante du grand roi… S’appuyant sur plusieurs années de recherches, cette épopée envoûtante est bien autre chose qu’un roman historique de plus. Elle relate la lutte sans merci de deux mondes inconciliables, celui des Druides et des anciennes croyances défendant désespérément un paradis perdu et celui de la nouvelle religion chrétienne supplantant peu à peu rites et mystères enracinés au coeur de la Grande Bretagne avant qu’elle ne devienne l’Angleterre. Au-delà du rêve et de la réalité, au-delà des passions tumultueuses, où l’amour charnel, loin de toute notion de péché, pouvait s’extérioriser librement, au-delà des intrigues de Cour, des larmes et du sang, voici une nouvelle et fascinante reconstitution de l’un des thèmes romanesques les plus impérissables de toute l’histoire de l’Occident. Eternelle histoire d’amour et de mort, vécue et ressentie intensément par celles sans lesquelles l’exaltante aventure des Chevaliers de la Table Ronde, opposant forces du mal et hommes de bonne volonté, n’aurait jamais existé.

Encore un cadeau surprise de mon chéri 😀

  • Rebecca Kean, Tome 1 : Traquée de Cassandra O’Donnell : Burlington…nouvelle Angleterre. Pas de délinquance, élue la ville la plus paisible des États unis, bref un petit havre de paix pour une sorcière condamnée à mort et bien décidée à vivre discrètement et clandestinement, parmi les humains. Malheureusement, en arrivant ici, je me suis vite aperçue que la réalité était tout autre et qu’il y avait plus de démons, de vampires, de loups-garous et autres prédateurs ici que partout ailleurs dans ce foutu pays. Mais ça, évidemment, ce n’est pas le genre de renseignements fournis par l’office de tourisme. Maudit soit-il…

Encore un cadeau surprise de mon chéri 😀

  • Trois jours et une vie de Pierre Lemaitre : « A la fin de décembre 1999, une surprenante série d’événements tragiques s’abbatit sur Beauval, au premier rang desquels, bien sûr, la disparition du petit Rémi Desmedt. Dans cette région couverte de forêts, soumise à des rythmes lents, la disparition soudaine de cet enfant provoqua la stupeur et fut même considérée, par bien des habitants, comme le signe annonciateur des catastrophes à venir. Pour Antoine, qui fut au centre de ce drame, tout commença par la mort du chien… »

Un thriller qui me faisait envie depuis un moment.

  • Les enquêtes de Middleton et Grice, tome 1 : Petits meurtres à Mangle Street de M.R.C Kasasian : Londres 1882. Une femme est sauvagement assassinée dans le quartier pauvre de Whitechapel. Désempare par l’inefficacité de la police, la mère de la victime engage Sidney Grice, le plus célèbre détective prive de Londres. D’une intelligence acérée, pointilleux et exigeant, l’homme est d’une efficacité redoutable. Il pense que le « sexe faible » n’a pas sa place dans un cabinet de détective, mais il fait tout de même appel a March Middleton, une jeune femme excentrique un peu trop portée sur le gin, pour l’assister dans cette affaire. L’irrésistible duo mène l’enquête et découvre que le mystérieux meurtre n’était que le premier d’une sinistre série. Dans un Londres ou planent des ombres terrifiantes, le danger rode a chaque coin de rue. Original, avec un humour so british : un duo de détectives dans le Londres victorien.

Dernier cadeau surprise de mon chéri 😀

Avec tout ça, ma PAL passe à 45 livres.

Chroniques d’un Saint Exorciste, tome 1 : la marque des cinq – Dana B. Chalys

Sans titre-2.png

Avant toute chose, je voudrai dire merci à Simplementpro et à l’auteure, Dana B. Chalys de m’avoir fait découvrir ce livre.

Dans les chroniques d’un Saint Exorciste, tome 1 : la marque des cinq on va faire la connaissance de deux personnages aussi différents l’un que l’autre. Le premier, Nathan, est un exorciste, appartenant à l’Ordre de Saint-Jean de Jérusalem, qui combat les forces du mal. Démons et sorcières font partis de son quotidien. Malgré un passé plutôt sombre et mystérieux, Nathan met à profit ses pouvoirs au service du bien. Le second personnage, Danna, est une étudiante en audiovisuel, n’ayant aucun lien avec le paranormal mais qui semble attirer la chance comme un aimant. Elle fera, par hasard, la connaissance de Nathan et se retrouvera embarquée, malgré elle, dans les histoires sombres de ce dernier. Elle découvrira un monde dans lequel les démons et les sorcières existent. 

A la base, je suis très friande des histoires qui tournent autour du paranormal. Les thèmes tels que la religion, les démons, les anges, les prophéties etc… sont des thèmes que j’affectionne particulièrement. Alors avec un résumé pareil, ce livre ne pouvait que me plaire. 

Dès les premières pages le décor ainsi que les bases sont plantés. En effet, le livre commence par un cas de possession, ce qui met le lecteur immédiatement dans l’ambiance. Dans l’ensemble tout est bien décrit, je n’ai eu aucun mal à visualiser les scènes, je me suis projetée rapidement dans l’histoire et je dois dire que j’ai eu quelques frissons.  J’ai vraiment aimé ma lecture et j’ai totalement adhéré au scénario. J’ai trouvé qu’il y avait très peu de longueur. J’ai été captivée du début à la fin. A chaque chapitre du livre on en apprend un peu plus sur le personnage de Nathan, que j’ai particulièrement apprécié, ainsi que sur son « métier » d’exorciste.

L’aspect surnaturel de l’histoire m’a plu, c’est vrai, mais il n’y a pas que ça. J’ai beaucoup apprécié les personnages, surtout celui de Nathan. Je l’ai trouvé très intéressant, c’était vraiment un plaisir d’en apprendre un peu plus sur lui à mesure que je tournais les pages. C’est un homme torturé par son passé qui porte un lourd secret. C’est un personnage très mystérieux, très sombre, très solitaire qui rencontre beaucoup de difficultés au niveau de ses relations sociales. La raison de tout cela est vraiment touchante mais je n’en dirai pas davantage pour ne pas vous spoiler. Concernant Donna, je dois avouer que je n’ai pas accroché tout de suite. Il m’a fallu un peu de temps avant de la cerner et de l’apprécier. C’est une fille entêtée et courageuse malgré tout ce qui lui arrive. Pour le moment, c’est ce que j’ai pu retenir d’elle car je trouve que l’histoire est beaucoup plus centrée sur Nathan. Peut-être qu’on en apprendra plus sur elle dans le tome 2 ? Mention spéciale pour le personnage de Tit que j’ai adoré. Cette petite créature a apporté un peu de lumière à cette histoire bien sombre

Vous l’aurez compris j’ai adhéré à cet univers et j’ai beaucoup aimé ma lecture. En bonus, à la fin de l’histoire vous avez les premiers chapitres du tome 2 et comment dire … J’ai vraiment hâte de le lire ! Il sera en tête de ma PAL le jour où il sortira et que je l’aurai en ma possession. 

Vous pouvez acheter le livre ICI

★ ★ ★ ★ 

Une belle histoire, j’ai beaucoup aimé ma lecture

17/20

Rendez-vous sur Hellocoton !

C’est lundi que lisez-vous ?

SanDs titre-3.png

LA SEMAINE DERNIÈRE J’AI LU :

Les ombres, les observateurs, tome 1 d’Eve Ruby Lenn : Un roman que j’ai beaucoup apprécié et qui m’a énormément surprise. Une plume de très bonne qualité qui nous embarque dans un univers sombre et mystérieux. Vous pouvez en savoir plus en lisant ma chronique ICI.

Quatre enquêtes d’Erem de l’Ellipse d’Anthony Boulanger : On y retrouve le personnage d’Erem à travers 4 enquêtes différentes. J’ai apprécié ma lecture. J’ai trouvé que l’univers de l’auteur était très riche. Pour en savoir plus, vous pouvez lire ma chronique ICI

Chronique d’un Saint Exorciste, tome 1 : la marque des cinq de Dana B. Chalys : La chronique est en cours et elle sera publiée aujourd’hui ou demain au plus tard. Je peux déjà vous dire que j’ai adoré ma lecture. C’est vraiment tous ce que j’aime et j’ai hâte de découvrir le tome 2.

EN CE MOMENT JE LIS :

PROLOGUE-A-MON-COUSIN-L-AVAIT-PREDIT

Prologue à mon cousin l’avait prédit de Léonard Aigoin : Suivez Eric, piégé dans un couloir cauchemardesque qui semble ne pas avoir de sortie, Burak et sa quête initiatique menée par un poulet humanoïde, ou encore Loïc et Joëlle, qui vont devoir découvrir jusqu’où ils sont prêts à aller pour sauver leur enfant d’un croque-mitaine. Préparez-vous à faire la connaissance de Magrina Canardo, qui s’est sortie elle-même du ventre de sa mère avant d’agresser verbalement l’équipe médicale. Plongez dans ce monde étrange, et n’ayez pas peur de vous y perdre: il y a toujours un chemin à suivre, et chercher les connexions fait partie du jeu !

LA SEMAINE PROCHAINE JE LIRAI :

Un de ces livres, j’espère 🙂