Chronique, Fantasy/Fantastique

Rebecca Kean T1 : Traquée de Cassandra O’Donnell

Burlington…nouvelle Angleterre. Pas de délinquance, élue la ville la plus paisible des États unis, bref un petit havre de paix pour une sorcière condamnée à mort et bien décidée à vivre discrètement et clandestinement, parmi les humains. Malheureusement, en arrivant ici, je me suis vite aperçue que la réalité était tout autre et qu’il y avait plus de démons, de vampires, de loups-garous et autres prédateurs ici que partout ailleurs dans ce foutu pays. Mais ça, évidemment, ce n’est pas le genre de renseignements fournis par l’office de tourisme. Maudit soit-il…

  • Edition : France Loisirs 
  • Genre : Bit-Lit
  • 479 pages
  • Tome 1
  • Lu le 13 janvier 2023
  • Décidément la Bit Lit ce n’est pas pour moi

De Cassandra O’Donnell j’avais lu la saga la légende des 4 que j’avais beaucoup aimé même si ça reste très jeunesse. Je voulais donc tenter un sa saga Rebecca Kean qui est plus adulte et qui a de bons avis en général. Et malheureusement… Hum hum… Non ce n’est pas pour moi. Peut-être qu’il y a encore quelques années ce genre de lecture m’aurait plu (d’ailleurs, Rebecca Kean était dans ma PAL depuis 2017) mais plus aujourd’hui. Je n’ai lu que très peu de Bit-Lit pour le moment mais je crois que c’est un genre qui ne me correspond pas du tout. Et le peu que j’en ai lu m’a suffit pour me rendre compte que tous les romans de ce genre se ressemblent, en tout cas pour moi, et Rebecca Kean n’est malheureusement pas une exception.

Je n’ai pas apprécié ce roman. Je l’ai trouvé bourré de clichés mais je pense que c’est le genre littéraire que veut ça. Dés les premières pages ce livre m’a perturbé. L’autrice nous plonge dans son univers dés la première ligne. Alors dit comme ça on pourrait penser qu’il s’agit d’un point positif et bien pas pour moi. Cela a été amené de façon si abrupte que j’ai retourné le livre pour être sur que je n’étais pas en train de lire un tome 2. J’ai vraiment eu le sentiment que j’avais loupé quelque chose. Donc déjà ça commençait mal pour moi. J’ai été déstabilisée dés le début.

Ensuite, plus j’avançais dans l’histoire plus je soufflais. Ce roman est plein à craquer de dialogues que j’ai trouvé inutiles et insipides pour la plupart. A chaque page on avait des dialogues entre des personnages, cela alourdissait la lecture.

Ces dialogues sont justes là pour boucher les trous et rajouter du texte inutilement. Je n’ai cru en rien, ni à l’histoire ni aux personnages qui sonnaient faux. Trop de blabla tue le blabla. C’était vide, creux, sans saveur et cela n’apportait rien du tout à l’histoire.

Et enfin, ce qui m’a achevé c’est le fameux triangle amoureux que l’on voit arrivé à 10000 km, typique de ce genre de roman à mon grand désespoir et qui m’agace au plus haut point. Ajouté à cela les parties de jambes en l’air au bout de 40 pages… C’est ridicule ! La Bit-Lit s’apparente à de la romance paranormale, en soi, ça je le tolère et ça ne me gène pas. Mais pourquoi faut-il à chaque fois qu’il y ait un triangle amoureux ? Et qu’en plus ce soit toujours la femme le centre de ce triangle, tel un bout de viande que les hommes s’arrachent. C’est tellement cliché. Il n’y a donc rien d’original pour moi dans Rebecca Kean, c’est une Bit-Lit comme une autre et c’est pourquoi je ne lirai probablement pas la suite. Ce genre de romans n’est pas pour moi. Je trouve qu’ils se ressemblent tous. C’est pourquoi la Bit-Lit c’est fini pour moi sauf si vous avez des Bit-Lit à m proposer sans triangle amoureux peut-être que là j’y réfléchirai.

CarolinaBouquine.

Note : 2 sur 5.
Publicité

2 réflexions au sujet de “Rebecca Kean T1 : Traquée de Cassandra O’Donnell”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s