Non classé

La prunelle de ses yeux d’Ingrid Desjours

Gabriel a tout perdu en une nuit. Son fils de dix-sept ans, sauvagement assassiné. Ses yeux. Sa vie… Les années ont passé et l’aveugle n’a pas renoncé à recouvrer la vue. Encore moins à faire la lumière sur la mort de son enfant. Quand un nouvel élément le met enfin sur la piste du meurtrier, c’est une évidence : il fera justice lui-même. Mais pour entreprendre ce long et éprouvant voyage, Gabriel a besoin de trouver un guide. Il recrute alors Maya, une jeune femme solitaire et mélancolique, sans lui avouer ses véritables intentions…

  • Edition : Pocket
  • Genre : Thriller
  • 434 pages
  • One Shot
  • Lu le 12 octobre 2022
  • Un bon thriller psychologique mais qui reste sans surprise

La prunelle de ses yeux fût un roman très plaisant à lire. Il s’agit de mon deuxième d’Ingrid Desjours, le premier que j’ai lu étant Sa vie dans les yeux d’une poupée, qui avait été une grosse claque pour moi. J’ai trouvé ce roman là un peu en dessous mais j’ai quand même beaucoup aimé. J’ai trouvé l’intrigue sans surprise certes mais très dynamique. On alterne deux époques différentes ainsi que différents point de vue. On a affaire ici à différents personnages, tous cabossés par la vie. On va suivre Gabriel qui est devenu aveugle suite à un accident de la route. Son fils Victor a été assassiné de façon violente 13 ans auparavant et son meurtre n’a jamais été élucidé. On va avoir des retours dans le passé avec justement le personnage de Victor qui va intégrer une nouvelle université et qui semble cacher de sombres secrets. Et enfin on va avoir Maya, amie de Victor, qui semble avoir un lien avec la mort de ce dernier. J’ai vraiment beaucoup aimé ces trois personnages mais j’ai eu un petit attachement pour celui de Gabriel. Ce père qui n’arrive pas à faire le deuil de son fils, qui est atteint de ce qu’on appelle la cécité de conversion et qui croit dur comme fer qu’il retrouvera la vue une fois qu’il aura les réponses à ses questions.

Encore une fois, dans ce roman Ingrid Desjours va nous parler de sujets d’actualités, de sujets forts tels que : le handicap, l’homosexualité, le racisme, le bizutage dans les universités etc. Mais elle va aussi nous parler des liens difficiles à tisser entre un père et son fils. C’était très bien amenés, très intéressants. Ce sont vraiment ces thématiques qui ont fait que j’ai été tout de suite happée par ma lecture. J’ai également trouvé la construction du roman très intelligente : une intrigue découpée en plusieurs parties, chacune comprenant des textes tirés d’expériences scientifiques pour les illustrer.

Comme je le disais l’intrigue est très bien menée, avec des personnages touchants et intéressants suivre mais, malheureusement, elle reste prévisible. Pour les gros mangeurs de thriller comme moi il sera difficile de vous surprendre car on est vraiment dans quelque chose de classique sans pour autant que cela soit ennuyant bien au contraire. On ne s’ennui pas une seconde, le rythme est effréné, les événements s’enchainent et l’auteure arrive à tout maintenir jusqu’au bout.

Par contre il y a un petit bémol pour moi dans ce roman ce sont les 50 dernières pages. Une fois que l’on sait ce qui est arrivé à Victor j’ai trouvé que l’histoire aurait pu s’arrêter là mais l’auteure a décidé de la poursuivre et j’ai trouvé cette partie un poil décevante. On était aux limites de l’invraisemblance selon moi. Je n’ai pas vraiment aimé le choix qu’Ingrid Desjours a fait pour le coup.

Je recommande tout de même ce roman. Je trouve qu’on est dans un bon thriller psychologique. Les thématiques abordées sont hyper intéressantes. J’ai aussi été séduite par le côté scientifique du récit qui m’a permis de découvrir ce qu’était la cécité de conversion ainsi que d’autres choses comme par exemple : la résignation et la théorie de la soumission face à l’autorité. Peut-être l’auteure aurait pu intégrer davantage ces théories dans son roman ? Cela aurait été pas mal. Dans tous les cas j’ai beaucoup aimé ma lecture même si elle aura été dans l’ensemble plutôt prévisible.

Note : 3.5 sur 5.

CarolinaBouquine

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s