Non classé

Ça, tome 1 – Stephen King

Ça, tome 1 de Stephen King

Enfants, dans leur petite ville de Derry, Ben, Eddie, Richie et la petite bande du « Club des ratés », comme ils se désignaient, ont été confrontés à l’horreur absolue : ça, cette chose épouvantable, tapie dans les égouts et capable de déchiqueter vif un garçonnet de six ans… Vingt-sept ans plus tard, l’appel de l’un d’entre eux les réunit sur les lieux de leur enfance. Car l’horreur, de nouveau, se déchaîne, comme si elle devait de façon cyclique et régulière frapper la petite cité. Entre le passé et le présent, l’enfance et l’âge adulte, l’oubli des terreurs et leur insoutenable retour, l’auteur de Sac d’os nous convie à un fascinant voyage vers le Mal, avec une de ses œuvres les plus amples et les plus fortes.

Horreur – Le Livre de Poche – 799 p. – Tome 1

.

Derry. Petite ville du Maine (ville fictive, inventée par Stephen King) dans laquelle il se passe beaucoup de choses étranges, voir affreuses. Voilà plusieurs semaines que des personnes (femmes hommes et enfants) disparaissent. Certaines d’entres elles sont retrouvées des jours voir des semaines plus tard, le corps mutilé, voir pour certains avec des parties manquantes. Mais c’est la disparition d’Adrian qui va alerter Michael Hanlon. En effet, selon ses agresseurs, ils auraient vu un clown roder dans les parages ainsi que des centaines de ballons rouges flotter dans les airs lorsqu’ils ont balancé le corps d’Adrian par dessus le pont, après lui avoir donné tabassé. Pour Michael le doute n’est plus permis. Ça est de retour ! Il doit réunir la bande des ratés.

Comme pas mal de personnes, j’ai beaucoup entendu parler du fameux Ça, j’ai d’ailleurs vu les films, mais je n’ai jamais lu les livres. C’est lors d’une lecture commune que je me suis décidée à le sortir alors qu’il était dans ma PAL depuis quelques années. Ayant vu les films je ne peux malheureusement pas m’empêcher de comparer. Je pense que c’est justement à cause de ça que je n’ai peut-être pas apprécié à sa juste valeur le bouquin. Pour moi, le gros soucis de ce premier tome, si je puis dire, c’est qu’il fait 800 pages et qu’il s’agit là d’un tome vraiment introductif. Stephen King n’étant pas avare de détails, je vous laisse imaginer combien certains passages étaient longs (voir même beaucoup trop long) et par conséquent je voyais, de temps à autres, l’ennuie pointer le bout de son nez. Et pourtant, il est difficile de penser qu’il s’agit là d’un point négatif car, quelque part, tous ces passages descriptifs sont nécessaires pour comprendre la psychologie des personnages principaux, qui soit dit en passant sont nombreux puisqu’ils sont sept. Je dirai même 8 car, pour moi, la ville de Derry occupe une très grande importance dans l’intrigue, elle est même le centre de l’histoire et donc un personnage à part entière.

Dans ce récit, Stephen King va alterner passé et présent et c’est à travers ces nombreux passages descriptifs sur la psychologie des personnages que le lien passé présent va se créer et qui, par conséquent, vont lier les différents personnages entre eux. On va les suivre dans leur vie actuelle d’adultes puis remonter le temps et les découvrir lorsqu’ils étaient enfants. On va donc voir comment ils se sont rencontrés, comment le groupe des ratés a été créé, quelle place occupe chacun d’entre eux dans la bande etc…

C’est pour cela que, pour moi, ce premier tome et purement et simplement un tome introductif. Bien que, nous ayons quelques passages concernant le fameux Ça, ils sont bien trop peu nombreux pour, selon moi, qualifier ce livre (en tout cas ce premier tome) d’horreur. Certains passages sont glaçants, les peurs étant différentes d’un enfant à l’autre, on peut dire que les frissons varient et ne se ressemblent pas, ce qui apporte un peu de dynamisme au récit. Malgré tout, à aucun moment je n’ai eu réellement peur (mais cela n’engage que moi bien entendu). J’ai même eu le sentiment que toutes ces longueurs avaient un peu étouffé le côté horrifique de cette histoire. Comme si, au bout d’un moment, je me suis noyée dans ces dizaines de pages descriptives et qu’au fil des pages je perdais mon attrait pour l’intrigue. Certes on a des passages glauques, dérangeants et qui donnent quelques frissons mais ce sont des sentiments qu’on ne ressent pas durant tout le roman contrairement au film (je vous ais dit que je ne pouvais m’empêcher de comparer) où l’angoisse est présente à chaque instant ou presque.

Ayant vu les films je sais à peu prés à quoi m’attendre pour le tome 2 et je pense qu’il me plaira beaucoup plus que ce premier tome. Je ne ressors pas déçu de ma lecture mais je m’attendais à quelque chose de plus horrifique et de moins descriptif.

CarolinaBouquine

Note : 3 sur 5.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s