Chronique, Thriller/Policier/Horreur

Tombent les anges – Marlène Charine

Tombent les anges de Marlène Charine

Lors d’une perquisition de routine, Cécile, jeune policière désabusée et limite borderline, vit une expérience hors du commun qui va faire basculer son existence. Audrey, jolie infirmière de vingt-cinq ans, met fin à ses jours dans la salle de bain de son luxueux appartement du XVe arrondissement. Elle ne s’y trouve pas seule. Contactée par le Lieutenant Kermarec, Cécile n’a pas d’autre choix que d’écourter ses vacances forcées. Et après tout, il est bien le seul à ne pas la prendre pour une cinglée… Avec Tombent les anges , Marlène Charine confirme son talent indéniable pour construire des intrigues à la fois percutantes et captivantes. Un thriller digne de ce nom, rythmé par une écriture fluide et subtile.

Thriller – Le Livre de Poche – 352 p.

.

.

Cécile est une jeune gardienne de la paix. Alors qu’elle fait sa patrouille de nuit en compagnie de son collègue, tous deux reçoivent un appel radio leur signalant une plainte pour tapage nocturne non loin de là où ils patrouillent. Une fois sur place, il n’y a aucun bruit, à croire qu’il n’y a personne dans l’appartement. Les deux policiers repartent. Le lendemain matin Cécile retourne sur les lieux et apprend que la propriétaire de l’appartement a été retrouvée morte. C’est en faisant équipe avec le Lieutenant Kermarec que Cécile va résoudre cette enquête. Mais à peine résolue une infirmière est retrouvée morte dans son appartement. Les premiers éléments portent à croire qu’il s’agit d’un suicide mais Cécile n’y croit pas.

Je me suis procurée ce bouquin car la quatrième de couverture m’intriguait énormément. On était dans une intrigue mêlant à la fois le surnaturel et le thriller. Tout ce que j’aime et pourtant je ressors un peu déçue de ma lecture. J’ai beaucoup aimé le début du roman. Les chapitres alternant présent et flash back m’avaient conquise. J’étais totalement immergée dans l’histoire. C’était très noir, très mystérieux, je tournais les pages avec frénésie tant je voulais savoir la suite. Et, au final plus je tournais les pages plus je perdais mon engouement pour l’histoire. La déception montait crescendo.

La faute tout d’abord à l’intrigue en elle-même. J’aurai préféré en savoir plus sur le premier meurtre du bouquin. L’histoire me plaisait davantage que celle de l’infirmière retrouvée morte dans sa baignoire. Première déception donc lorsque je me suis rendue compte que les personnages allaient enquêter sur le meurtre de l’infirmière et non sur celui de la femme poursuivie par un psychopathe. Je reste donc sur ma faim concernant l’histoire de la femme du début de l’histoire. Cela aurait été intéressant d’en savoir un peu plus sur elle et son histoire. La deuxième déception vient du personnage de Cécile avec qui je n’ai pas spécialement accroché. Les rapports qu’elle entretient avec sa soeur sont à la limite de la caricature. En effet, sa grande soeur est belle, elle a un mari des enfants, vit à la campagne et mène la belle vie. C’est une femme parfaite en tout point, cherchant à protéger sa petite soeur car elles ont eu une enfance assez difficile. Et à côté de cette soeur presque parfaite on a Cécile bien sur qui se définit comme étant le vilain petit canard de la famille. Têtue, impulsive, elle ne supporte pas le côté surprotecteur de sa soeur ni la petite vie pépère qu’elle mène et cherche constamment le conflit avec elle. Vous voyez un peu le tableau ? L’ange et le démon. C’est d’un cliché…

Même si les rapports entre elles évoluent au fil du roman cela n’a pas réussi à changer mon opinion concernant le personnage de Cécile. Je n’ai pas non plus compris l’intérêt de la faire coucher avec tout le monde. Cela n’apportait rien au roman selon moi (mais bon ça c’est mon opinion personnelle).

Et enfin, troisième chose qui fait que j’ai été déçue par cette lecture c’est l’aspect surnaturel que j’ai trouvé, finalement, peu développé. Même si j’ai beaucoup aimé les passages où Cécile est en contact avec des esprits qui vont lui montrer des choses pour qu’elle avance dans son enquête, j’ai trouvé que l’autrice restait en surface. Il y avait matière à approfondir les choses. J’aurai apprécié connaître les origines de ce don, qui, là, sort un peu de nulle part. Mais malheureusement on n’apprend pas grand chose. Ce don débarque un peu de je ne sais où et arrange bien les choses.

En dehors de ça, la plume reste fluide et simple. Le roman se lit quand même assez bien. La touche de surnaturel donne un petit côté original à l’histoire même si cela manque cruellement de développement à mes yeux. Le personnage du Lieutenant Kermarec est intéressant et plus plaisant à suivre que Cécile selon moi. J’aurais aimé en apprendre un peu plus sur lui et son passé. Je ne sais pas si une suite est prévue mais si c’est le cas j’hésite à poursuivre les aventures de Cécile et du Lieutenant Kermarec. Vous l’aurez compris, la quatrième de couverture me vendait du rêve et je suis ressortie déçue de ma lecture.

CarolinaBouquine.

Note : 2.5 sur 5.

2 réflexions au sujet de “Tombent les anges – Marlène Charine”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s