Chronique, Thriller/Policier/Horreur

Derrière les portes – B. A. Paris

couv24605365Derrière les portes de B. A. Paris

En apparence, Jack et Grace ont tout pour eux. L’amour, l’aisance financière, le charme, une superbe maison. Le bonheur. Vous connaissez tous un couple comme celui qu’ils forment, le genre de couple qui vous fait rêver. Vous adoreriez passer davantage de temps avec Grace, par exemple. L’inviter à déjeuner, seule. Et pourtant, cela s’avère difficile. Vous réalisez que vous ne voyez jamais Grace sans Jack. Qu’est-ce que cela peut-il cacher ? Parfois, un mariage parfait cache un mensonge parfait. Et vous, connaissez-vous vraiment vos amis ?

◆ ◆ ◆

Edition : Le Livre de Poche
Nombre de pages : 352
Genre : Thriller
Note : ★★/ 5

 

Quelques mots sur l’auteure…

Née en 1958 en Angleterre, B. A. Paris a vendu plus de 2 millions d’exemplaires de son premier thriller, Derrière les portes. Traduite dans 37 pays, elle est devenue une star mondiale. En France, après l’immense succès de Derrière les portes en 2016, Défaillances a été retenu dans la sélection du Prix des lectrices de Elle en 2017. Depuis sa sortie en mars 2018 en Angleterre puis aux États-Unis, Dix petites poupées rencontre à son tour un succès phénoménal.

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

La quatrième de couverture résume assez bien l’histoire, je ne vois donc pas l’intérêt d’en rajouter. En fait, pour être honnête la quatrième de couverture résume toute l’histoire. Dés les premières pages du bouquin on comprend que oui, c’est vrai, quelque chose cloche dans le couple que forme Jack et Grace. Aucun suspense pour le lecteur. Cette histoire manque cruellement de rebondissement, de peps, de rage, de… tout en fait. Cela manque également d’originalité, il n’y a rien d’étonnant dans cette histoire. Le lecteur comprend rapidement où l’auteure veut en venir. La fin se voit comme le nez au milieu de la figure, s’en est consternant. C’était donc une lecture sans surprise pour moi. L’intrigue était monotone, assez plate pour tout vous dire. J’avais envie de secouer Grace et j’espérai quelque chose d’extraordinaire à la fin… mais non…

Ce qui m’a fait continuer ma lecture jusqu’au bout c’est uniquement le fait que le récit se passe à la fois au passé et au présent. En effet, dans le passé on apprend comment Grace rencontre Jack, on assiste aux premières semaines de leur histoire d’amour, à leur mariage et à leur lune de miel. Et dans le présent on suit Grace, qui essaie tant mieux que mal de se sortir de cette situation. Cette alternance entre le passé et le présent était la seule chose qui donnait un rythme à cette lecture. Car autant vous dire que les personnages, que ce soit celui de Jack ou de Grace ou même leurs amis et voisins, manquaient cruellement de profondeur. J’avais parfois envie de mettre des claques à tout le monde et principalement à Grace. Je l’ai trouvé très passive, elle accepte beaucoup trop vite son sort. Cela manquait de tripes, de niak et de rage. Dés le départ déjà elle apparaît comme une proie facile. La trentaine bien entamée, c’est une jeune femme simple, qui n’a jamais réellement connu d’histoire d’amour sérieuse de part le fait qu’elle ait une soeur trisomique dont elle doit s’occuper et cela fait fuir tous les hommes. Et là arrive son sauveur, Jack. Il est beau, il est séduisant, il est riche, il est intelligent, il est romantique, il est avocat spécialisé dans les violences faites aux femmes, et bien entendu il tombe fou amoureux d’elle, la demande en mariage 3 mois après et réussi à la convaincre de vendre son appartement et de démissionner pour rester à la maison. Bonjour, la crédibilité (ou la débilité ?) de l’histoire ! Honnêtement, ce genre de schéma narratif commence un peu à m’énerver. Pourquoi les femmes apparaissent-elles si cruches ? Pourquoi tombent-elles aussi facilement dans le panneau ? Pourquoi ce ne serait pas l’inverse ? Bref… Je m’égare un peu. 

Je me rends compte qu’en fait je n’ai pas de choses très positives à dire sur ce roman et pourtant je ne l’ai pas trouvé si mauvais que ça. Après tout, la plume de B. A. Paris est assez bonne et très fluide. La lecture a été assez aisée et rapide. Je pense tout simplement que ce genre de schéma narratif n’est plus pour moi et que c’est du vu, revu et déjà vu. Il n’y a vraiment aucun suspense, aucunes surprises. On connait comment tout cela va se terminer dés le premier chapitre. Un point que j’aimerai également soulevé c’est le personnage de Jack. Honnêtement, on ne sait rien de lui. Bon ok, c’est un psychopathe et après ?  Je ne l’ai pas trouvé si machiavélique que cela. Et son obsession pour la soeur de Grace reste encore flou pour moi. Ce livre est censé être un thriller psychologique donc en théorie l’ambiance doit être un minimum oppressante, angoissante. Le psychopathe doit faire un peu froid dans le dos. Or là, non. J’ai trouvé que Jack était assez « banal ». Il est dérangé c’est vrai mais franchement on a vu pire.

Je ressors donc déçue de ma lecture vous l’aurez compris. Il n’y a ni surprises, ni ambiance oppressante, ni frayeur, ni angoisse, ni suspense dans ce roman. Les personnages sont tous aussi plats que l’intrigue. La fin se voit à des kilomètres et le résumé et bien… il résume toute l’histoire. Rien d’original ni de surprenant. C’est dommage. Cela dit, ce n’est que mon avis et peut-être que ce livre fera des heureux. 

2 réflexions au sujet de “Derrière les portes – B. A. Paris”

    1. Bah en fait honnêtement non. Comme je l’ai dis, on comprend dans quoi on va être embarqué dés les premiers chapitres. Jack apparaît tout de suite comme quelqu’un de louche, il a un passé oui c’est sur et il a une obsession pour la soeur de Grace mais tout cela est survolé en fait. On n’entre pas vraiment dans les détails. C’est dommage !

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s