Chronique, Fantasy/Fantastique, Jeunesse/Aventure

Coraline – Neil Gaiman

couv9987444Coraline de Neil Gaiman

Coraline vient de déménager et découvre son environnement, une étrange maison qu’elle et ses parents partagent avec des voisins peu communs : deux anciennes actrices et un vieux toqué éleveur de souris savantes. « Je suis une exploratrice ! », clame Coraline. Gare pourtant : derrière la porte condamnée, un monde magique et effrayant l’attend.

….…..3107950465_1_14_xtZAH0OF

Edition : Albin Michel  Genre : Jeunesse/Fantastique ◈ 170 pages ◈ Sortie : 2019 (cette édition) ◈ Ma note :  14/20

…..…3107950465_1_14_xtZAH0OF

 

Quelques mots sur l’auteur…

Neil Gaiman, né en en Angleterre, est un auteur britannique de romans et de scénarios de bande dessinée. Auteur prolifique et polyvalent, il a percé sur la scène du fantastique anglo-saxon grâce à sa série Sandman dans les années 1990. Il commence en 1984 une carrière de journalisme qu’il abandonnera trois ans plus tard. Il écrit alors son premier livre, la biographie du groupe Duran Duran ainsi que de nombreux articles pour « Knave magazine ». Il fait ses débuts littéraires en pastichant des auteurs qu’il aime : Douglas Adams, John Collier, H.P. Lovecraft. Profitant de son statut de journaliste, il se met à fréquenter les congrès de fantasy.  Lauréat des prix Hugo, Nébula, Bram Stoker, SFX, Haxtur et Locus, il est traduit dans le monde entier. Nombre de ses œuvres sont adaptés à l’écran : en films : « Stradust », « Coraline » et en série : « Neverwhere », « American Gods » en 2017 et « De bons présages ».

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

Coraline est une petite fille qui vient d’emménager dans un nouvel immeuble. Elle aime explorer et découvrir de nouvelles choses, d’ailleurs elle se dit elle-même être une exploratrice. Mais en explorant cette nouvelle maison elle va découvrir une porte, fermée à clés, qui ne mène nulle part. Mais un jour, elle ouvre la porte et tombe dans un univers parallèle au sien. 

Pardonnez mon résumé assez brouillon mais je suis dans l’obligation de vous avouez que ce livre ne m’a pas grandement inspiré. Je n’ai tout bonnement pas grand chose à dire sur son sujet, par conséquent, ce sera une mini chronique que je vais vous proposer. Donc, comme je vous le disais, ce livre ne m’a pas vraiment fait vibré. Je suis restée de marbre du début à la fin. Malgré une ambiance angoissante et un peu gothique sur les bords (choses qui ne me déplaisent pas) je n’ai pas accrochée plus que ça à l’histoire et je pense que cela est dû tout simplement au fait que ce roman ne fait que 170 pages. Autant vous dire qu’en 170 pages il est un peu compliqué de tisser un univers détaillé, de peaufiner des personnages et de s’y attacher. Quelques dizaines de pages supplémentaire n’auraient pas été de refus car l’univers était plutôt pas mal en soi. Je l’ai trouvé sombre, un chouilla glauque et d’ailleurs j’ai du mal à me dire que c’est un livre « Jeunesse ». Fantastique oui, pas de soucis la dessus, mais alors jeunesse, je n’en suis pas convaincue. Peut-être que cela a un lien avec l’écriture assez simpliste du roman ? 

Autre petit chose à souligner également c’est que j’ai trouvé que le monde dans lequel Coraline évoluait, ressemblait étrangement à celui d’Alice au pays des Merveilles, en plus oppressant. En effet, l’héroïne nous emmène dans un monde parallèle au sien, dans lequel on lui promet une belle vie mais où l’on sent que quelque chose cloche. L’idée était plutôt sympa et intéressante mais aurait mérité, à mes yeux, un peu plus de développement. Un sentiment de frustration s’est emparé de moi à la fin de ma lecture. J’aurai tellement aimé en savoir plus, j’aurai aimé pouvoir en apprendre plus sur Coraline, qui, honnêtement m’a paru un peu spéciale. J’ai eu du mal, de part ses dialogues, sa façon de parler, à me la représenter dans mon esprit. J’avais l’impression de voir par moment une fillette et à d’autre moment une grande personne. C’était assez perturbant.

Dans tous les cas, si l’univers d’Alice au pays des Merveilles vous a plu, je pense que vous trouverez votre bonheur avec ce roman, donc laissez vous tenter. Pour ma part, je suis restée de marbre du début à la fin, cette lecture ne m’a pas fait vibrer et j’en suis la première déçue. Pour autant, j’ai un autre livre de Neil Gaiman qui m’attend dans ma PAL et que j’ai hâte de découvrir car, malgré tout, la plume de l’auteur, quoiqu’un un peu simpliste, m’a plu et j’ai envie de le découvrir dans un univers plus développé. 

Sans titre-2

« Coraline ouvrit sa main et observa le caillou percé en espérant y découvrir un indice, mais en vain. La plupart des jouets tombés du coffre avaient filé se cacher sous le lit ; les rares qui restaient (un petit soldat en plastique vert, la bille en verre, un yo-yo rose vif et ainsi de suite) étaient bien le genre de jouets qu’on trouvait au fond des coffres dans le monde réel : des objets oubliés, abandonnés, mal aimés. »

« Elle a besoin de quelqu’un à aimer, je crois. Quelqu’un d’autre qu’elle-même. Ou alors, elle a besoin de se nourrir. Difficile à dire, avec ce genre de créature. »

7 réflexions au sujet de “Coraline – Neil Gaiman”

  1. Je l’ai lu il y a quelques années et j’avais bien aimé, mais je te rejoins dans le fait que cela manquait d’un petit quelque chose et de développement. Pour le coup je lui préfère son adaptation animée que propose quelque chose de plus intéressant et avec une véritable ambiance ^^ !

    Aimé par 1 personne

      1. Honnêtement je t’y encourage ! Par contre c’est une ambiance très particulière un peu comme « l’étrange noël de Mr Jack », un peu glauque ^^! Tout le monde n’apprécie pas ahah. Mais perso je l’adore et je te confirme qu’il est mieux que le livre !

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s