Chronique, Fantasy/Fantastique

Le secret des Morriganes – Florence Cochet

couv26475729Le secret des Morriganes de Florence Cochet

Jeune détective au sein de l’Agence de Recherche Paranormale, Loren a un véritable don… pour s’attirer des ennuis ! Et la nouvelle affaire sur laquelle elle travaille ne va pas faire exception. Sa mission ? Traquer un esprit harceleur dans un vieux château perdu dans les forêts du Gévaudan. A priori, rien de bien compliqué pour la jeune médium qui en a vu d’autres. Mais une fois sur place, Loren déchante. Les murs du château renferment de terribles secrets et des forces obscures et vengeresses déferlent sur ses habitants. Même si elle l’ignore encore, Loren est la seule à pouvoir les combattre. Cette mission va lui révéler ses pouvoirs et sa destinée exceptionnelle en tant qu’ultime descendante d’une longue lignée de combattants du Mal…

 

3107950465_1_14_xtZAH0OF

Edition : DreamLand  Genre : Fantastique ◈ 320 pages ◈ Sortie : Septembre 2018 ◈ Ma note :  8/20

3107950465_1_14_xtZAH0OF

Quelques mots sur l’auteure…

Florence Cochet vit en Suisse où elle est enseignante. Romans fantastiques, thrillers, romance, elle s’est essayée à tous les genres avec bonheur. Elle est notamment l’auteur de la Proie Dragon et de La Domination des sens

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

Enquêtrice dans le paranormal au sein d’une agence spécialisée, Loren est un jour contactée par un certain Mr. Anderson. Ce dernier est notaire et travaille pour un certain Sir Andrew Telmoore, un homme richissime. Mr Telmoore vient d’acheter un immense château et il est actuellement en train de le rénover mais tout ne se passe pas comme prévu. En effet, depuis plusieurs mois des phénomènes paranormaux ont lieu au sein de la bâtisse. Des objets qui se déplacent, des zones glaciales qui apparaissent, des bruits étranges… Pas de doute pour le millionnaire, sa future demeure est hantée et il souhaite que Loren vienne y jeter un coup d’oeil. Sous la pression de son patron, la jeune femme finit par accepter l’offre et fait route vers les forêts du Gévaudan, là où se situe le château. Sur place, des choses étranges vont se produire et la jeune femme est sujette à des visions qui ont lieu à l’époque du Moyen-Age. Elle doit à présent démêler toute cette histoire et comprendre ce qui se passe. 

Ce livre… Honnêtement, je n’ai pas grand chose à dire à son sujet. Je n’ai pas particulièrement adhéré à l’histoire et aux personnages. Pourtant la couverture (sublime, soit dit en passant) et le résumé m’avaient conquise mais voilà ça ne l’a pas fait. C’est le deuxième livre des éditions DreamLand que je lis, le premier avait été Dreamers et souvenez-vous la couverture et le résumé m’avaient également vendu du rêve mais au final j’ai abandonné ma lecture, chose que je ne fais pratiquement jamais. Et ici, avec Le secret des Morriganes j’ai failli plusieurs fois poser mon livre et jamais le reprendre. Je ne sais pas mais les livres de la maison d’édition DreamLand n’ont pas l’air de me réussir. Les couvertures sont sublimes, les résumés pleins de mystères mais au final on est à des années lumières de ce que l’on pensait. Du coup, par précaution je réfléchirai à deux fois la prochaine fois.

3107950465_1_14_xtZAH0OF

Bref, revenons-en au livre. On est ici dans du paranormal et plus précisément avec des fantômes et de la magie. En règle générale, ce genre d’ambiance et d’intrigue me comblent de joie puisque j’adore tout ce qui touche au paranormal et à l’ésotérisme. Mais alors là… J’ai trouvé l’intrigue d’un plat comme ce n’est pas permis ! A aucun moment j’ai trouvé que l’histoire était intéressante et pour preuve, j’ai quand même mis plus de trois jours à terminer ce roman qui ne fait que 320 pages. Chaque fois que je le posais, je me disais : Bon laisse tomber, ce n’est pas passionnant. Mais je le reprenais à chaque fois dans l’espoir que dans le chapitre suivant les choses allaient enfin devenir palpitantes. Ce ne fût pas le cas, malheureusement. Après cela n’engage que moi bien entendu. Pour finir, si je devais être honnête j’ai sauté des pages et des pages pour ne finir que par lire les dialogues. Et même en faisant ça, j’ai trouvé le temps long en compagnie de tous ces personnages tous aussi plats et creux les uns que les autres. Rien d’extraordinaire ne découle d’eux, d’ailleurs j’ai déjà oublié une bonne partie d’entre eux.

Clairement, je n’ai pas été satisfaite de cette lecture. En dehors du fait que ce soit long et dénué de rythme, j’ai trouvé, Loren, le personnage principal, agaçante à souhait ! Pour une enquêtrice, engagée incognito, j’ai envie de dire : Bonjour la discrétion quoi ! Zéro crédibilité pour moi de la part de ce personnage. Seule femme au milieu d’un troupeau d’hommes elle va déambuler dans les couloirs du château et poser des questions à tout le monde en prenant bien soin d’insister. C’est une héroïne, décrite comme étant forte, courageuse, c’est une motarde, bref une badass soit disant et pourtant elle passe son temps à tomber dans les pommes. Tous les deux trois chapitres elle s’évanoui. Si si je vous jure ! Alors autant vous dire qu’au bout d’un moment on a clairement l’impression de lire et relire sans arrêt la même chose. On n’avance pas en fait ! L’auteure veut nous faire croire qu’il a un véritable mystère la dessous mais ne va jamais au coeur du sujet, on tourne en rond plus qu’autre chose s’en est réellement pénible !

3107950465_1_14_xtZAH0OF

Et quand, enfin, l’auteure se décide à dévoiler des petites choses… Pff, c’est désolant en fait. On n’y croit pas, y’a pas d’explication, ça nous tombe dessus comme ça sans raison apparente, c’est trop facile, y’a pas de fil conducteur dans tout ça. Et puis, autre chose qui m’a fait rire, c’est que rapidement on passe d’une héroïne, en apparence badass (je dis bien en apparence) à une héroïne complètement idiote ! Et je souhaite insister sur le mot « idiote ». Loren devient facilement manipulable et crédule comme ce n’est pas permis de l’être, elle fait des choix que je n’ai pas compris, sans se poser davantage de questions et même lorsqu’elle a la preuve qu’il y a anguille sous roche, on dirait qu’elle s’en fou ! C’est pas grave allez on continue à chercher le fantôme *sifflote*. Non mais sérieusement… 

Pour conclure je dirai que Le secret des Morriganes est une grosse déception pour moi ! Je ne vous dirai pas de passer votre chemin car après tout chacun doit se faire sa propre opinion. Moi personnellement je n’ai pas adhéré ni à l’histoire, ni aux personnages. Ce livre, je l’ai déjà en parti oublié, il ne restera pas gravé dans ma mémoire. Je ne sais pas s’il s’agit d’un one-shot ou d’un premier tome, ce qui est sûre c’est que je ne lirai pas la suite, si suite il y a. La fin qui se veut cliffhanger ne l’est pas du tout. Les seules choses intéressantes de ce bouquin ont étaient les visions et les rêves de Loren ainsi que le personnage du Gardien. Mais cela ne suffit pas à mes yeux. 

Sans titre-2

« Mes recherches sur les expériences de mort imminente attendraient. Si je voulais appliquer la règle des deux P (ponctuelle et présentable), j’avais intérêt à me dépêcher. »

« Ce froid, capable de tuer si on lui accordait trop d’importance, m’enveloppait, pressait ma chair pour l’écraser. A chaque inspiration, des aiguilles de givre labouraient mes poumons. Mes membres étaient lourds, mes extrémités et mes lèvres, bleues. »

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s