Chronique

Possession de Paul Tremblay

couv64470649Possession de Paul Tremblay

Après Rosemary’s Baby et L’Exorciste, le nouveau classique de l’horreur. Malgré une mère alcoolique et un père au chômage, la famille Barrett tente de mener une vie ordinaire dans la tranquille banlieue de Beverly, Massachusetts, jusqu’au jour où leur fille de 14 ans, Marjorie, commence à manifester les symptômes d’une étrange schizophrénie. Alors que des événements de plus en plus angoissants se produisent, les Barrett décident de faire appel à un prêtre, qui ne voit qu’une seule solution : l’exorcisme. À court d’argent, la famille accepte l’offre généreuse d’une chaîne de télévision ; en contrepartie, elle suivra la guérison de Marjorie en direct. L’émission connaît un succès sans précédent. Pourtant, elle est interrompue du jour au lendemain sans explications. Que s’est-il passé dans la maison des Barrett ? Avec ce thriller terrifiant d’une rare intelligence, Paul Tremblay réinvente l’horreur à l’ère des médias, de l’avènement de la télé-réalité et de la culture pop. Possession fait partie de ces quelques livres susceptibles de nous procurer des émotions nouvelles, qui continuent à nous hanter bien après la dernière page.

3107950465_1_14_xtZAH0OF

Edition :  Edition Sonatine ◈ Genre : Thriller – Horreur ◈ 336 pages ◈ Sortie : 22 Mars 2018 ◈ Ma note : 17/20

3107950465_1_14_xtZAH0OF

Quelques mots sur l’auteur…

Paul Tremblay est né aux États-Unis en 1971. Membre du jury du prix Shirley-Jackson qui récompense la littérature d’horreur, il est auteur et éditeur de romans de science-fiction, d’horreur et de fantasy. Après avoir étudié les mathématiques à l’université du Vermont, il enseigne dans une école privée proche de Boston. En parallèle, il écrit des romans, des nouvelles et des essais, dont l’angoissant Possession, son premier roman traduit en français et publié chez Sonatine Éditions

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

Dans Possession, nous allons faire la rencontre de la famille Barrett et c’est la cadette, Meredith, qui va nous raconter son histoire. Aujourd’hui âgée de 23 ans, elle va accepter de revenir sur les événements qui ont, à jamais, marqué sa vie lorsqu’elle n’était encore qu’une petite fille de 8 ans. C’est donc à la demande de Rachel, une journaliste, que Meredith accepte de raconter le destin tragique qu’a connu sa famille. En effet, lorsqu’elle était petite, sa grande soeur Majorie a commencé à devenir de plus en plus bizarre chaque jour et à manifester des troubles de la personnalité, certains parfois un peu violents. Alors que sa mère pense tout simplement que Majorie est perturbée et qu’elle vit une adolescence compliquée, son père lui, croit que sa fille est possédée par un démon et se renferme dans la religion. Possession ? Maladie mentale ?  Comédie ? Ajouter à cela, le fait que la famille Barrett est sujette à des difficultés financières, ils vont finir par accepter qu’une chaîne de télévision vienne filmer leur quotidien. Tout va basculer lorsque l’idée d’un exorcisme va s’installer dans l’esprit des parents de Marjorie et Meredith.

3107950465_1_14_xtZAH0OF

« Possession »… Avec un titre pareil, c’était obligé que je me procure ce livre et que je le lise dans la foulée ! Ce premier roman de Paul Tremblay est une réussite à mes yeux et, à tous les amoureux de thriller, je vous le recommande vivement. 

Vous l’aurez compris, j’ai adoré ma lecture ! J’ai trouvé que l’intrigue était rondement bien menée. Chapeau à l’auteur d’avoir réussi à nous balader tout au long du bouquin, pour finir par nous amener vers quelque chose auquel on n’aurait même pas pensé. J’ai tout simplement été bluffée par cette histoire et par le talent de Paul Tremblay. En plus d’avoir du talent, c’est aussi un auteur qui maîtrise son sujet et qui sait parfaitement de quoi il parle. En effet, à tous les amoureux de films d’horreur, en lisant ce livre vous allez être gâtés car, nombreuses sont les références faites à des films culte comme par exemple L’Exorciste de William Friedkin, qui sera à plusieurs reprises, cité et prit en exemple dans ce roman, mais aussi à Paranormal Activity, Shining etc… 

za

J’ai réellement été conquise par ce livre, pas uniquement à cause de sa thématique, mais aussi parce que l’intrigue été bien menée et surtout très addictive. Il était très difficile pour moi de reposer ce bouquin tellement j’avais envie d’en savoir plus. Je trouve que l’auteur a une façon bien à lui de nous retranscrire les émotions de ses personnages. Avant de me lancer dans cette lecture, j’avais un peu peur de me retrouver dans quelque chose de très cliché, mais je n’ai, à aucun moment, trouvé que c’était le cas. Ce livre sort vraiment de ce que l’on a l’habitude de voir dans ce genre-là. Il est tout simplement déconcertant, mais pas dans le mauvais sens du terme. Il est difficile pour moi de bien vous expliquer ce que l’on ressent en lisant ce livre, mais une chose est sûre, c’est qu’il ne vous laissera pas indifférent. A chaque fois que vous tournez une page de ce bouquin vous vous sentez « confus » (j’insiste bien sûr les guillemets) et vous vous dites « Non mais c’est de la comédie ce n’est pas possible », « Oh ! Sérieux !? Elle est vraiment possédée en fait ?! ». Jusqu’au dernier paragraphe, il est impossible vous le lecteur de savoir réellement ce qu’il se passe chez la famille Barrett, puisque l’auteur nous balade tout au long du bouquin. Et je peux vous dire que les révélations à la fin m’ont scotché ! J’ai imaginé tout et n’importe quoi mais alors ça, ça ne m’a même pas effleuré l’esprit. 

Concernant les personnages, l’histoire est surtout centrée sur Meredith et sa soeur Majorie. Je trouve que Paul Tremblay a très bien réussi le personnage de Majorie, car son comportement reste ambigu tout au long de l’intrigue. On ne sait pas vraiment si elle joue la comédie ou si elle est réellement possédée. Son rôle c’est de sans arrêt mettre le doute dans la tête du lecteur et c’est réussi ! Un gros travail a été fait sur elle et bravo à l’auteur de l’avoir rendu si crédible aux yeux du lecteur. Meredith quant à elle, est une fillette qui inspire la compassion. C’est un personnage touchant et très attachant. Elle se retrouve mêlée, un peu malgré elle, dans toutes ces histoires et on ne peut qu’avoir de bons sentiments à son égard. A côté des enfants, nous avons les parents, qui m’ont un peu moins emballé, surtout le père. Très fanatique, très à fond dans la religion, c’est un personnage qui nous apparaît parfois comme fou allié. Il n’est pas facile de le cerner.

Pour conclure je dirai que sous ses aspects de livres d’horreur, Possession se transforme petit à petit en un bon thriller qui vous laissera sans voix à la fin de votre lecture. C’est avec talent et agilité que Paul Tremblay vous baladera tout au long de votre lecture pour, à la fin, vous amener là où vous vous y attendez le moins. Une lecture déconcertante, déstabilisante, bluffante, voilà ce qui vous attend si vous vous lancez dans cette histoire. Tout cela bien sûr dans le bon sens du terme. 

Sans titre-2

« – Tout me fait peur, tout! Les conséquences de ce qui se passe sur Merry. Et puisque tu te préoccupes tellement de son âme, tu n’as qu’à dire au père Wanderly de trouver un sortilège de protection pour elle. »

« Il expliqua à tout le monde que le nom du démont Yidhra lui avait rappelé quelque chose ou quelqu’un quand il l’avait entendu en regardant la scène depuis la caravane, mais qu’il avait eu besoin d’une recherche sur Google pour retrouver la mémoire. Yidhra était un démon mineur de l’univers cosmique fictionnel de l’écrivain H.P. Lovecraft, un univers où on trouvait notamment des anciens dieux sans nom et des bestioles à tentacules venues d’autres dimensions. Ken insista sur le fait qu’Yidhra relevait de la pure fiction et n’était mentionné nulle part dans la tradition judéo-chrétienne ou païenne. Détail intéressant, souligna-t-il, Yidhra apparaissait sous la forme d’une femme séductrice dans les histoires de Lovecraft. »

Publicités

6 réflexions au sujet de “Possession de Paul Tremblay”

  1. J’ai trouvé ce livre ennuyant et inintéressant. Je me suis faite violence pour le terminer et franchement, je ne sais même pas si le petit courant d’air final en valait la peine. Les avis sont très partagés sur la blogosphère : soit il a convaincu soit il a tué d’ennui ses lecteurs. C’est vraiment curieux ! 🙂 Tu lis quoi en ce moment ?

    Aimé par 1 personne

    1. Ah c’est dommage ! Moi le seul reproche que je peux lui faire c’est qu’il n’est pas effrayant. C’est un peu une fausse PUB qu’il y a eu de ce côté là. Il n’est en rien terrifiant ou effrayant. Mais à part ça, le fait qu’on oscille entre possession ou mise en scène ça m’a plu et la fin m’a surprise donc voilà lol. Une bonne lecture pour ma part.

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s