Chronique

Les lettres volées : 1661, Mlle de Sévigné au temps du Roi-Soleil de Silène Edgar

couv39075770 Les lettres volées : 1661, Mlle de Sévigné au temps du RoiSoleil de Silène Edgar

A l’époque des Précieuses en 1661, Mlle de Sévigné, fille de Madame et âgée de 16 ans, fait son entrée à la Cour. Françoise y vit nombre d’aventures sans toutefois en parler à sa mère notamment pour ce qui concerne l’enquête qu’elle mène afin de retrouver un papier compromettant qui prouverait l’existence d’une liaison entre sa mère et Fouquet. Serait-il le père secret de Mlle de Sévigné ?

…………….3107950465_1_14_xtZAH0OF

Edition : Castelmore  Genre : Jeunesse -Historique ◈ 306 pages ◈ Sortie : 18 Mai 2016 ◈ Ma note : 15/20

………………3107950465_1_14_xtZAH0OF

 

Quelques mots sur l’auteur…

Silène Edgar est professeure de français et anime le site Callioprofs à destination des professeurs de collège. Elle est l’auteure d’une trilogie d’anticipation jeunesse pour les Éditions du Jasmin. Elle s’est également vu décerner le prix Gulli du roman 2014, avec son complice Paul Beorn, pour 14-14, un titre disponible aux éditions Castelmore.

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

Dans Les lettres volées, 1661, Mlle de Sévigné au temps du Roi-Soleil, on va suivre Françoise, fille de Mme de Sévigné qui va sur ses quatorze ans et qui par conséquent doit commencer à faire ses premiers pas dans le monde de l’aristocratie. Depuis enfant c’est sa mère qui a fait son éducation. Elle lui a transmis sa passion pour la lecture et l’écriture et lui a appris les bonnes manières. Toute excitée à l’idée de fréquenter les gens de la Cour, Françoise va vite se rendre compte que ce n’est pas aussi bien qu’elle l’espérait

3124717799_1_7_qTr1GXBe

Ce n’est pas mon premier Silène Edgar. En effet, j’ai déjà lu 14-14, écrit en collaboration avec Paul Beorn, qui avait été une excellente lecture pour moi. On avait frôlé le coup de coeur tant l’histoire était magnifique. Et je dois dire que je m’attendais un peu à ressentir à nouveau ce genre de sentiment en me lançant dans cette lecture mais cela n’a pas été le cas. Dommage ! Cela dit, même si on est loin de mon micro coup de coeur pour 14-14, ce livre n’est pas mauvais en soi, je vous rassure !

En effet, dès les premières pages je me suis laissée porter par l’histoire. L’intrigue est comme toujours bien ficelée et le côté historique est vraiment très intéressant. La plume de Silène Edgar étant très fluide et très addictive, ce livre est un sympathique page-turner. Je trouve que l’auteur a vraiment un don pour captiver le lecteur et la façon qu’elle a d’amener l’aspect historique dans son histoire est vraiment bien faite car, à aucun moment, on a la sensation de « lourdeur ». J’entends par là que, parfois, dans certains romans historiques, le côté historique justement est trop présent, trop accentué, que ce soit par le vocabulaire employé, les nombreuses descriptions des monuments ou des paysages, les expressions utilisées par les personnages etc… Tous ceci peut parfois faire lourd dans un récit, surtout lorsque ce dernier est très court, mais dans Les lettres volées, il n’y a pas ce sentiment et je trouve cela vraiment bien. C’est une histoire jeunesse très fraîche, très sympa et qui m’a globalement plu même si j’en attendais plus.

3124717799_1_7_qTr1GXBe

Après, forcément, il y a quelques petits couacs pour ma part. Il y a deux choses négatives que je pourrai dire à propos de ce livre. Tout d’abord, le résumé. Je trouve sincèrement qu’il vend du rêve, mais une fois qu’on a lu le livre on se demande si ce n’est pas un résumé un peu exagéré ? Certes l’histoire est bien et l’intrigue rondement menée mais quand je lis ça « Françoise y vit nombre d’aventures sans toutefois en parler à sa mère notamment pour ce qui concerne l’enquête qu’elle mène afin de retrouver un papier compromettant qui prouverait l’existence d’une liaison entre sa mère et Fouquet », je m’attends à un récit dynamique avec quelques rebondissements. Et bien non ! L’enquête que mène Françoise est vraiment mise en second plan. D’ailleurs c’est à se demander si l’on peut réellement parler d’enquête ? Il n’y a pas réellement de suspense et les quelques révélations ne sont pas transcendantes. Donc je pense qu’il faut un peu faire abstraction de ce résumé et se focaliser surtout sur le contexte historique de l’histoire. On est ici plutôt dans un récit qui parle de valeurs, de la place que l’on a dans la société, du regard des autres etc… Il faut oublier un peu le côté « enquête » de l’histoire et ne pas s’attendre à cela, sinon on est rapidement déçu. Cela a été mon cas, j’ai été un poil déçue de ne pas retrouver ce côté secret de famille, mystère etc… Je m’attendais vraiment à quelque chose dans ce genre là mais non. Et enfin, le second point négatif c’est que j’ai trouvé dommage que Silène Edgar ne soit pas entrer un peu plus dans le vif du sujet. Je sais que ce livre est destiné à la jeunesse mais j’aurai aimé que l’histoire soit plus profonde car Françoise est un personnage intéressant et sa psychologie méritait d’être un peu plus approfondie. Mais bon, cela n’engage que moi.

3124717799_1_7_qTr1GXBe

Pour ce qui est des personnages justement, l’histoire est principalement centrée sur Françoise et sa mère. Comme je l’ai dit plus haut, on est ici dans un récit centré sur les valeurs. Mme de Sévigné a des principes, des idées et des valeurs qu’elles souhaitent impérativement transmettre à sa fille. Pour elle, c’est l’éducation avant tout et c’est d’ailleurs pour cela qu’elle a décidé d’élever elle-même sa fille plutôt que de la confier à une nourrice, comme cela se faisait à l’époque. Elle peut sembler dure avec sa fille mais on comprend rapidement qu’elle l’aime plus que tout au monde et qu’elle l’exprime parfaitement dans les lettres qu’elle lui écrit. Françoise quant à elle, se pose beaucoup de question dans ce roman. Elle est attirée par les belles robes et le côté mondain, elle souhaite qu’une chose c’est de fréquenter des gens de la Cour mais à côté de ça elle garde quand même les pieds sur terre. Et petit à petit, au fil du roman, elle va ouvrir les yeux et se rendre compte qu’au final ce que les gens pensent on s’en moque un peu l’important c’est d’être libre. Elle ne veut clairement pas qu’un homme dirige sa vie et ses envies et c’est là toute la force de ce roman. Bien sûr il faut comprendre que, comme ça reste du jeunesse, l’auteur n’entre pas dans le vif du sujet. C’est simplement le sentiment que j’ai eu en lisant cette histoire. A savoir également que l’on retrouve plusieurs personnages historiques très connus dans ce livre comme par exemple : La Fontaine, Mme de la Fayette etc… 

Pour conclure je dirai que Les lettres volées : 1661, Mlle de Sévigné au temps du Roi-Soleil de Silène Edgar est un livre vraiment sympa à lire, rempli de références historiques et c’est un bon page-turner. Cependant, attention au résumé qui peut paraître un peu trompeur. On n’a pas réellement le côté enquête et secrets de famille qui ressort et les rebondissements ne sont pas nombreux. Une bonne lecture dans l’ensemble mais j’en attendais plus. 

Sans titre-2

« Ecrire une lettre est un geste d’amour ou d’amitié qui demande autant de soin que l’on a de sentiments pour la personne. Il ne s’agit pas seulement de lui donner des nouvelles, mais aussi de lui faire passer un moment agréable qui vous remplace le temps d’une lecture, donne l’impression que vous êtes là. »

« – Vous… vous me trouvez belle? hasarde Françoise.
– Eh bien, oui, mais ne vous enorgueillissez pas trop, un beau visage n’est rien sans un bel esprit, sauf à vouloir passer pour une cruche vide! »

Publicités

3 réflexions au sujet de “Les lettres volées : 1661, Mlle de Sévigné au temps du Roi-Soleil de Silène Edgar”

    1. Moi aussi j’avais beaucoup aimé 14-14 ! Par contre 42 jours je ne l’ai pas encore lu. Ce livre là est, pour moi, un peu en dessous de 14-14, j’ai trouvé que le résumé ne reflétait pas réellement le contenu du livre :/ Mais bon, lance toi 🙂

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s