Chronique

Séquestrée de Chevy Stevens

couv45787631Séquestrée de Chevy Stevens

Ce dimanche-là, Annie, agent immobilier de 32 ans, avait prévu de vendre une maison grâce à une journée portes ouvertes. Mais son dernier client, un homme qui prétend s’appeler David, la fait monter de force dans sa camionnette. Annie vient d’être enlevée. Son ravisseur l’emmène au cœur de la forêt et l’emprisonne dans une cabane. Son calvaire va commencer…

 

……………..3107950465_1_14_xtZAH0OF

Edition : l’Archipel  Genre : Thriller ◈ 335 pages ◈ Sortie : 14 Septembre 2011 ◈ Ma note : 17/20

………………3107950465_1_14_xtZAH0OF

 

Quelques mots sur l’auteur…

Chevy Stevens, née en  dans la province de la Colombie-Britannique, est une femme de lettres canadienne, auteure de roman policier. Elle passe son enfance sur un ranch situé sur l’île de Vancouver. Adulte, elle travaille dans le milieu de la vente, puis comme agent immobilier, avant de se lancer dans l’écriture de thrillers qui s’inscrivent sur la New York Times Best Seller list. En 2011 elle publie Séquestrée chez les éditions l’Archipel. Il sortira par la suite en format poche en 2013 aux éditions Pocket.

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

Séquestrée est un thriller psychologique dans lequel on va suivre Annie, agent immobilier, qui mène une vie plutôt tranquille jusqu’au jour où, lors d’une visite guidée pour une maison, un client la kidnappe et l’emmène dans une cabane au milieu de nulle part. Commence alors pour Annie une année de cauchemar durant laquelle son ravisseur n’hésitera pas à la brutaliser, la violer et la malmener. C’est à son psychologue et tout au long de plusieurs séances qu’elle racontera son histoire. 

3124724347_1_5_2LyQjNm1

Je ne peux commencer ma chronique qu’en disant que j’ai adoré ce thriller psychologique. J’avais vu qu’il avait de bons avis et de bonnes notes sur le net et il les mérite amplement. Dans Séquestrée, Annie raconte son histoire durant 26 séances avec son psychologue, chaque paragraphe représentant une séance. Ici, j’ai trouvé l’idée très bonne et l’histoire d’Annie est très bien amené par l’auteure. Pour moi, cela apportait une petite touche d’originalité dans la façon de raconter l’histoire. En plus d’être intéressant et original c’est aussi très addictif. En effet, découvrir le kidnapping d’Annie, et aussi l’après kidnapping, de cette façon apporte un côté très prenant à l’intrigue. Quand j’ai commencé ce bouquin, je ne l’ai pas lâché avant d’avoir tourné la dernière page (nuit blanche bonjour !).

3124724347_1_5_2LyQjNm1

Dans ce livre il ne faut pas s’attendre à de l’action mais surtout à du suspense ! Séquestrée fait partie de ces romans dans lesquels l’ambiance est très sombre, très angoissante et dans lesquels on a une révélation énorme à la fin. Alors même si j’ai trouvé la réponse à l’énigme avant la révélation, je suis quand même restée sidérée. Chevy Stevens a quand même un esprit tordu et machiavélique. Cela dit, et malheureusement pour les gens qui ont subi ce genre de choses, son scénario tient la route du début à la fin. A aucun moment je n’ai trouvé de petit couacs ou je n’ai trouvé que cela partait en cacahuète. Bien au contraire, j’ai trouvé cette intrigue très réaliste et le personnage d’Annie très crédible. J’ai aussi beaucoup aimé le fait que Chevy Stevens ne se concentre pas seulement sur le kidnapping de son personnage. En effet, elle évoque également une partie de l’enquête mais aussi comment Annie essaie de se reconstruire après tous ce qui lui ai arrivé. Séquestrée est un thriller psychologique et par conséquent le lecteur se trouve directement plongé dans la vie et dans la tête du personnage principal. Dès le début on est happé par le récit d’Annie et dés le début on éprouve de la compassion pour elle. Ce bouquin a vraiment des airs d’histoire vraie car l’auteure a une manière particulière de nous raconter l’histoire de son personnage. Son intrigue est bien amenée et bien ficelée, franchement il n’y a, pour moi, rien à redire la dessus. 

3124724347_1_5_2LyQjNm1

Concernant les personnages, on en a deux principalement Annie et son kidnappeur qu’elle surnomme très rapidement Le Monstre. Même si ce qu’elle a vécu est horrible, Annie est quand même présentée dans ce roman comme étant une femme forte. Elle a subi beaucoup de tortures de la part de son ravisseur, qu’elles soient d’ordre physique ou d’ordre psychologique, et pourtant à aucun moment elle souhaite qu’on la pleigne et qu’on ressente de la pitié pour elle. On remarque que cette histoire l’a profondément changé et profondément marqué (en même temps j’ai envie de dire que ça se comprend) puisque dès les premières pages, elle accepte d’en parler c’est vrai mais à la condition qu’il n’y ait aucun commentaire de la part de son psychologue. Il doit l’écouter et c’est tout, elle ne veut rien entendre, ni remarques, ni conseils, rien. Dans ce roman sa psychologie à elle est très bien développée par l’auteure, puisque le lecteur la suit durant son kidnapping, durant l’enquête mais aussi durant sa vie quotidienne, alors qu’elle essaie de se reconstruire. Ce qui n’est pas le cas de son bourreau et j’ai trouvé cela un peu dommage. Chevy Stevens s’est concentrée sur Annie mais au final très peu sur Le Monstre. On sait qu’il a eu une enfance un peu étrange et pas très joyeuse (je ne vais pas vous spoiler) mais ça s’arrête là, on ne va pas plus loin. J’aurai aimé que l’auteure aille un peu plus loin dans la tête de l’homme que l’on appelle Le Monstre et que l’on est quelques explications sur le pourquoi il est devenu comme ça.  Vous l’aurez compris, Annie a échappé à son ravisseur mais cela n’est pas un spoile de ma part  puisqu’on l’apprend dés la première page.

Shevy Stevens est une auteure que je découvre avec ce livre et qui m’a agréablement surprise par son talent. Elle sait très bien mener son intrigue et doser le suspense dans son histoire. C’est un huis-clos bien exécuté que je recommande à ceux qui aiment ce genre là. La fin est quand même très intéressante et très étonnante, j’ai adoré ! C’est un récit principalement centré sur la psychologie et ceci en fait un livre addictif.

Publicités

2 réflexions au sujet de “Séquestrée de Chevy Stevens”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s