Chronique

Le puits – Marie Sexton

12004.png

Je tiens tout d’abord à remercier Netgalley et les éditions MxM Bookmark de m’avoir permis de lire ce livre .

d

Marie Sexton est une auteure américaine qui écrit principalement des romances. Son roman Le Puits est un mélange de thriller et de romance gay. Il sortira aux éditions MxM Bookmark le 22 Novembre 2017. 

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

Dans Le puits on va suivre plusieurs personnages à deux époques différentes, l’une de nos jours et l’autre douze ans plus tôt. Il y a douze ans, Haven qui n’était qu’un jeune lycéen, ses cousines Elise et Linsay, les jumeaux Jordan et Pierce ainsi que Craig, le petit ami de Linsay décident d’aller camper dans une vieille maison abandonnée depuis longtemps, dans laquelle de terribles choses se sont passées. Cette petite virée est l’idée d’Elise qui adore particulièrement tous ce qui touche à l’horreur. Son passe-temps favori ? Effrayer ses jeunes amis. Et pour cela elle n’hésite pas à mettre le paquet ! Une fois installés dans la maison, Elise raconte à ses amis qu’il y a longtemps une jeune fille du nom de Cassie Kennedy a été tuée à l’endroit même où ils se trouvent et que son meutrier, Joseph, s’est pendu quelques jours plus tard. Selon la légende, leurs fantômes hanteraient encore les murs de la maison. Elise suggère ensuite à ses amis de faire une séance de spiritisme qui va plutôt mal tourner. Cassie prend alors le contrôle du corps d’Elise et fait des révélations plutôt surprenantes. Selon elle, il y a un puit sur la propriété qui renfermerait les corps de plusieurs jeunes filles. C’est en partant à la recherche de ce fameux puits qu’Elise disparait. Son corps ne sera jamais retrouvé. Douze ans plus tard, son cousin Haven revient en ville pour essayer de comprendre ce qu’il lui ait arrivé. Possession ou comédie ? Mythe ou réalité ? Tueur en série ou fantôme ? C’est ce que tenteront de découvrir nos protagonistes.

3124709553_1_5_k5NzOVq6

Ce livre, je l’ai dévoré ! Je l’ai trouvé addictif. L’histoire est passionnante et l’intrigue est très bien menée par l’auteure. En le lisant j’ai vraiment eu le sentiment de regarder un film d’horreur, donc je n’ai pas du tout été déçue. Malgré le fait qu’il y ait quelques coquilles, j’ai trouvé la plume de l’auteure très fluide et très agréable. La particularité de ce roman c’est que l’auteure, Marie Sexton, jongle entre le passé et le présent. C’est un exercice qu’elle maîtrise parfaitement et qui est très bien amené. A chaque chapitre on alterne le passé et le présent et à chaque fois j’ai réussi à entrer complètement dans l’histoire et à suivre ce que l’auteure nous racontait. Je ne me suis sentie perdue à aucun moment. 

3124709553_1_5_k5NzOVq6

Je dois avouer que ma plus grosse crainte pour ce roman c’était que le côté horreur et thriller passe au second plan et que l’auteure se concentre sur la romance entre les deux personnages. Mais pas de panique, je vous rassure, ça n’est pas le cas. Ici la romance n’occupe pas toute la place, n’est pas le centre de l’intrigue et c’est un gros point fort pour moi. Elle n’est pas non plus complètement balayée par l’enquête. Elle est dosée comme il le faut. C’est une romance très légère, plutôt sympathique et que j’ai aimé suivre. Elle est surtout très crédible ! Elle ne s’est pas faite du jour au lendemain et elle ne tombe pas du ciel non plus. Les sentiments des personnages sont profonds et sont présents depuis le début. 

3124709553_1_5_k5NzOVq6

Ce petit thriller m’a vraiment beaucoup plu. Je n’ai pas trouvé l’intrigue prévisible, j’ai eu des doutes pendant un bon moment et c’est réellement vers la fin de l’histoire que j’ai compris, juste un peu avant que les masques tombent. Ce que j’ai aussi beaucoup apprécié avec ce roman c’est le fait que l’auteure ne prenne pas parti sur le sujet du paranormal. On y croit ou on n’y croit pas. C’est au bon vouloir du lecteur comme des personnages. A chacun sa manière d’interpréter les choses. Ce livre peut, je pense convenir aux septiques comme aux personnes s’intéressants ou croyants au paranormal. 

3124709553_1_5_k5NzOVq6

Concernant les personnages, il n’y a rien de négatif à dire sur eux. Ils sont tous plutôt sympathiques dans l’ensemble. Haven est le personnage central de l’histoire et l’enquête est, le plus souvent, perçue de son point de vue. J’aurai aimé que l’auteure s’attarde un peu plus sur les douze années qui se sont écoulées entre la disparition d’Elise et les retrouvailles des personnages. Peut-être que de ce côté là on peut dire que le livre est trop court. Pour continuer sur les personnages, comme je l’ai dit ils sont sympathiques, mais j’ai trouvé que l’auteure n’allait pas en profondeur dans leur description (physique et psychologique). Cela dit, elle ne reste pas en surface non plus, donc ça va. Elise est de loin le personnage que j’ai le moins apprécié. Je n’ai pas compris son envie de faire peur à tout le monde et je ne comprenais pas ses réactions ni même ses intentions. C’est un personnage qui est resté flou pour moi. Quelques explications auraient été les bienvenues.

3124709553_1_5_k5NzOVq6

Pour conclure je dirai que Le Puits de Marie Sexton est un thriller sympa, que j’ai beaucoup aimé et que je recommande aux personnes qui aiment les histoires mêlant à la fois le paranormal et une enquête. Alors oui, ce n’est pas de la grande littérature mais l’histoire est très prenante et elle suscite notre intérêt. C’est un bon page-turner, on a envie d’en savoir plus et la plume de l’auteure est addictive. Que vous soyez septique ou non c’est une lecture qui peut plaire à tout le monde, je pense. 

Ma note : 16,5/20

Sans titre-2

« — Je comprends que les gens soient sceptiques. Certaines personnes dans ce métier sont trop promptes à imputer le moindre craquement ou courant d’air froid aux fantômes. En fait, je dirais qu’on trouve des explications logiques, non paranormales, à peu près quatre-vingt-cinq pour cent du temps. 
— Et les quinze autres pour cent ? 
Pierce sourit.
— C’est ça qui est intéressant. »

« _ Bon. Disons que je me trouve devant une salle pleine de monde avec une petite fiole d’eau. Je dis à ces gens que c’est de l’essence de menthe. Puis j’ouvre la fiole et je la renverse par terre. Je leur demande alors de lever la main dès que l’odeur de la menthe a atteint leurs narines. infailliblement, à peu près la moitié des personnes dans la pièce vont lever la main à un moment donné. Maintenant est-ce qu’ils mentent ? Ou bien est-ce que leur pensée au sujet de l’essence de menthe a été assez forte pour convaincre leur cerveau qu’ils l’ont sentie ? Et si leur cerveau pense qu’ils la sentent, et nos cerveaux créent notre réalité, alors y-a-t-il seulement une différence entre penser qu’on sent une odeur et la sentir réellement ? »

Publicités

1 réflexion au sujet de “Le puits – Marie Sexton”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s