Chronique

Trilogie des gemmes, T3 : Vert Emeraude – Kerstin Gier

csq.pngDans Trilogie des gemmes, T3 : Vert Emeraude on continue de suivre Gwendolyn qui est une jeune lycéenne étant capable de voyager dans le passé. Ce don lui vient de sa famille et grâce a lui elle est le Rubis c’est-à-dire la douzième voyageuse dans le temps. Elle vient donc compléter le cercle et rejoint une organisation secrète qui a été créée par le Conte de Saint-Germain lui même. Cette organisation a pour but de réunir le sang des douze voyageurs afin de refermer le cercle. Une fois le cercle fermé, un pouvoir puissant sera libéré. Mais notre héroïne n’a pas la tête à toutes ses histoires pour le moment. Elle se sent blessée et trahie car Gideon, dont elle est follement amoureuse, lui a menti sur ses sentiments. Heureusement elle peut compter sur son amie Leslie pour lui remonter le moral et la faire avancer dans ses recherches. 

3124713925_1_5_PrRjFblc

Je ne vais pas passer par quatre chemins, je suis un poil déçue. Je m’attendais à beaucoup mieux surtout de la part de ce dernier tome. Rappelez-vous dans mes chroniques des tomes 1 et 2 je vous disais que je trouvais l’histoire un peu lente. C’était assez mou, sans aucun rebondissements et avec très peu de révélations. Par conséquent j’en attendais énormément de Vert Emeraude et pour finir il n’y a rien eu de surprenant.

Alors, je vous rassure, cette trilogie n’est pas mauvaise et elle n’est pas nulle ! L’intrigue en elle-même est sympathique et l’auteure arrive à capter notre attention. Les voyages dans le temps de nos deux héros sont intéressants et agréables à suivre. La plume de Kerstin Gier est simple, fluide, ce qui rend la lecture facile et rapide. Ces trois tomes se lisent sans problèmes.

3124713925_1_5_PrRjFblc

Mais le gros souci de cette trilogie, et ça n’engage que moi bien entendu, c’est le sentiment que j’ai eu en refermant le dernier tome. Je me suis dit : « Tout ça pour ça ?! ». Cette réaction il faut la prendre dans le bon sens. Je m’explique, je n’ai pas ressentie de grande déception à proprement parler mais ma réaction, quand je me suis dit ça, est une réaction de surprise. Une réaction de surprise dans le sens où je ne pense pas que trois tomes étaient réellement nécessaires pour cette histoire. Pour moi le tome 1 pose les bases, le tome 2, non pas qu’il ne sert à rien, ne nous apporte pas grand chose et le tome 3 bien entendu clos cette histoire. Cela aurait pu être un one shot, pour moi personnellement. Cependant, j’ai préféré Vert Emeraude à Bleu Saphir. En revanche Rouge Rubis reste le meilleur pour moi.

3124713925_1_5_PrRjFblc

Il y a quand même quelques petites choses que j’ai aimé dans ce dernier tome. J’ai été, bien sûre, très heureuse de retrouver Gwendolyn car c’est un personnage que j’adore. Elle est naturelle, elle ne s’apitoie pas sur son sort, elle essaie d’aller de l’avant quoiqu’il arrive. Leslie est aussi un personnage que j’ai apprécié, pour moi, même si elle parait être un personnage secondaire, c’est quelqu’un de très important dans l’histoire. Quant à Gideon, je n’ai pas accroché. Je pensais que dans le tome 3, après quelques révélations, quelques aventures, il allait se révéler et nous montrer des qualités intéressantes mais en fait non. Même s’il aime Gwendolyn et que dans ce tome ils paraissent être fusionnels, son comportement dans les tomes précédents laisse toujours à désirer pour ma part. C’est un personnage que je n’ai pas trouvé crédible, même dans ce dernier tome.

3124713925_1_5_PrRjFblc

Pour ce qui est de l’intrigue j’ai envie de dire : Bon bah rien de surprenant ! Depuis le tome 1 j’avais compris comment cette histoire allait se terminer. J’ai trouvé que l’histoire était très prévisible, les soit disant révélations se voyaient comme le nez au milieu de la figure Attention Spoil (surligne si tu veux savoir) : Pas besoin d’avoir fait maths sup’, pour comprendre que la mère de Gwendolyn n’était pas sa vrai mère et que le Comte de Saint Germain n’avait que de mauvaises intentions depuis le début. Enfin bref, tout ça pour dire que rien de transcendant dans ce dernier tome, que ce soit au niveau de l’intrigue, des rebondissements ou même des personnages. Car même si j’ai adoré Gwendolyn et Leslie, il faut avouer que globalement, ce ne sont pas des personnages qui gagnent en maturité ou qui évoluent beaucoup dans cette trilogie. Il en va de même pour Gidéon

3124713925_1_5_PrRjFblc

En conclusion je dirai que Vert Emeraude reste quand même le tome le plus « intéressant » de la trilogie. C’est celui où il y a le plus de rebondissements (si on peut dire ça comme ça). Il est beaucoup plus rythmé que les deux autres tomes, l’intrigue avance un peu plus et l’histoire devient vraiment palpitante. Cela dit, ça reste de la jeunesse donc il ne faut pas s’attendre à du « Waaaaaouh ! » Pour ma part je garde quand même un bon souvenir de cette saga malgré quelques petits couacs. Elle reste quand même originale et bien menée. 

Ma note : 16/20

Publicités

6 réflexions au sujet de “Trilogie des gemmes, T3 : Vert Emeraude – Kerstin Gier”

    1. Je comprends pourquoi tu n’as pas accroché.
      Moi j’ai aimé car c’est simple à lire, c’est divertissant. Mais j’ai été un peu déçue car j’avais tellement entendu de bien sur cette saga, elle est en plus super bien notée donc je m’attendais à un truc Waaaouh ! Mais en fait non… Donc déçue là dessus.

      Aimé par 1 personne

  1. J’ai aussi été déçue du tome 2 et 3 de cette trilogie. Le premier reste le meilleur à mes yeux! Il me reste à voir les films, peut être qu’ils ont su en faire de bonnes adaptations 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s