Chronique

Wild Fell – Michael Rowe

Sans titre-2.png

J’ai choisis ce livre pour ma PAL spéciale Halloween. Son résumé me donnait envie, ça parle de fantôme, de maison hantée et c’est tout ce que j’aime. 

Michael Rowe est un journaliste, essayiste et romancier Canadien né le 9 septembre 1962. Il a aussi bien écrit qu’édité de nombreux ouvrages, recevant notamment le Lambda Literary Award et le Spectrum Award.  Wild Fell qui est paru en 2016 chez les éditions Bragelonne est son second roman et il a été recommandé par Clive Barker.

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

Dans « Wild Fell », on va suivre Jameson, qui va faire l’acquisition d’une demeure inhabitée depuis des années et dont les propriétaires sont morts depuis bien longtemps.  A son grand étonnement, Wild Fell (le nom de la maison) est plutôt bien conservée, c’est donc rapidement qu’il décide d’y emménager. Seulement voilà, un mystère plane autour de cette propriété ainsi qu’autour de Jameson puisqu’il qu’au moment où il entre dans la maison, il a comme un sentiment de déjà vu.

3124724347_1_11_KcnsdLXy

Il faut savoir que cette histoire est divisée en trois grandes parties.

Dans la première l’auteur nous présente la demeure. On va en apprendre un peu plus sur l’histoire ainsi que les légendes qui planent autour de « Wild Fell ». Dans la deuxième partie l’auteur nous présente le personnage de Jameson. Ici, on va suivre Jameson depuis son enfance. Et il s’avère que des phénomènes étranges se produisaient autour de lui. On va aussi apprendre qu’il avait une amie particulière, une amie qui vivait dans un miroir et qui s’appelait Amanda. Et enfin, dans la troisième partie, tous se relie. Jameson achète Wild Fell et des choses étranges vont lui arriver.

3124724347_1_11_KcnsdLXy

Si vous aimez l’horreur, les histoires de fantômes ou si tout simplement vous souhaitez lire un livre d’épouvante pour cette période d’Halloween, alors lisez « Wild Fell » de Michael Rowe ! 

Dès les premières pages le ton est donné et le lecteur est plongé dans l’univers sombre et angoissant de l’auteur. L’intrigue est bien menée, j’ai beaucoup aimé la façon dont l’auteur amène les choses. Le fait d’avoir trois parties distinctes mais qui finalement se rejoignent accentue le côté suspense ainsi que le côté mystérieux de cette histoire. Jusqu’à la toute fin Michael Rowe nous tient en haleine. Dans la forme c’est un livre original, unique, plutôt bien exécuté et la plume de l’auteur est agréable. Les détails sont impressionnants, la description de la demeure est magnifique, on s’y croirait presque et en terme d’horreur vous ne serez pas déçue.

3124724347_1_11_KcnsdLXy

L’horreur, l’épouvante sont des genres que j’aime bien lire mais qui parfois sont bien en dessous de mes attentes. Alors certains livres donnent des frissons, d’autres sont dérangeants, d’autres sont gores ou bien malsains etc… Et bien Wild Fell c’est un mélange de tout ça (hormis le côté gore). C’est une histoire angoissante, qui personnellement m’a fait vraiment peur. L’ambiance de ce livre est dérangeante, pesante, on se sent mal à l’aise, on a le coeur qui s’emballe, la chair de poule. C’est une histoire qui ne vous laissera pas de marbre j’en suis certaine. J’ai eu l’idée stupide de lire ce bouquin le soir et je peux vous dire que j’ai dormi avec la veilleuse allumée (Si, si, je vous jure !). Et pourtant je ne suis pas froussarde.

3124724347_1_11_KcnsdLXy

C’est un livre qui, globalement, est très captivant. Cela dit il a un défaut pour moi c’est que certains passages, certaines scènes, notamment dans la deuxième partie, sont beaucoup trop longues. L’auteur s’attarde sur des détails pas spécialement insignifiants car ils sont pour la plupart nécessaires pour comprendre la suite des événements, mais disons qu’il aurait pu aller directement à l’essentielLes chapitres sont terriblement longs aussi donc difficile de faire une pause. J’ai vraiment pensé à un moment, qu’il brodait des pages et pages et que la fin aller être décevante, mais heureusement ça n’est pas le cas. Une autre petite chose aussi m’a fait tiquer dans ce récit c’est le manque d’explications. J’ai trouvé l’histoire originale, bien menée, flippante, là dessus pas de soucis mais à la fin j’avais des dizaines de questions qui sont restées sans réponses et du coup j’ai été un peu frustrée. La notion du temps et de la réincarnation ici méritaient un peu plus de détails pour le coup. Et je n’ai toujours pas compris pour quelle raison Brenda et son petit ami sont morts. Je ne suis même pas sûre qu’il y en ait une ou alors je suis passée à côté ce qui est peut-être possible. 

3124724347_1_11_KcnsdLXy

En conclusion je dirai que Wild Fell en terme d’horreur et d’épouvante rempli amplement son job. C’est le premier livre qui m’a réellement donné la chair de poule, la vrai. Croyez moi, j’ai sentie mon coeur s’emballer plus d’une fois. Cela dit il y a eu quelques petites longueurs et des questions sont restées sans réponses. Ça méritait peut-être un peu plus d’explications et d’approfondissement sur la fin. Mais globalement c’est un excellent livre d’horreur que j’ai beaucoup apprécié et que je recommande vivement surtout pour la période d’Halloween. Vous ne serez pas déçus !

Ma note : 17/20

Sans titre-2

« Pourtant, ce que Brenda voyait était impossible, elle le savait. Ce n’était pas réel. Personne ne marchait sur l’eau. A part Jésus, peut être, mais c’était il y a longtemps. Et Jésus n’avait certainement pas choisi de faire son grand retour dans ce lieu perdu, bien en vue de Blackmore Island et de la maison cachée derrière la petite forêt de pins blancs balayée par le vent. Pas cette nuit, pas ici. »

« Les yeux clos, je tendis la main vers ma lampe de chevet pour éteindre. Puis j’ouvris les yeux et regardai dans le miroir. Quelque chose d’indéfinissable avait changé. Je voyais toujours ma chambre, mais à présent, une obscurité générale baignait les contours, un flou pas très différent de l’aspect un peu passé d’une photo ancienne, jaunissante, abîmée par l’âge et craquelée sur les bords. Mon reflet s’était également modifié de manière similaire et tout aussi impalpable. Parce qu’il faisait sombre, je ne distinguais pas mes yeux, mais mes épaules voûtées et resserrées suggéraient l’allure affectée d’une jeune fille perchée au bord d’une chaise ancienne trop grande pour elle. Quand je détendais instinctivement mes épaules afin de dissiper l’illusion, mon image m’imita, mais avec un temps de retard, me sembla-t-il, comme pour me faire comprendre qu’elle ne s’exécutait que par tolérance, et certainement pas parce que les lois de la physique l’y forçaient. »

Publicités

3 réflexions au sujet de “Wild Fell – Michael Rowe”

  1. Je viens de le lire aussi ! Je l’ai trouvé très chouette et pas mal captivant, par contre j’ai pas eu peur (à part au prologue) du coup ça m’a un peu déçue ^^ (J’aurais peut-être dû me mettre un peu plus en condition :P) et effectivement, la fin arrive un peu vite, j’aurais aimé qu’on s’attarde un peu plus sur la troisième partie pour avoir quelques réponses… Mais il est en tout cas original et il se lit bien 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s