Chronique

L’aura noire – Ruberto Sanquer

6

Comment affronter le destin quand on est une ado comme les autres ? Que l’on travaille d’arrache-pied pour devenir une sorcière-guérisseuse ? Que l’on est amoureuse alors que c’est interdit ? Qu’une terrible malédiction tue précisément tous ceux que vous aimez ? Un démon majeur, tiré d’un sommeil séculaire, assoiffé de vengeance et de conquête, refait surface trois mille ans après l’Apocalypse qui a anéanti la Terre Arcane. Dans ce nouvel univers, les arbres ont acquis une conscience, et les humains des pouvoirs singuliers. Ainsi en est-il de treize apprenties sorcières qui ignorent encore que le poids du monde repose sur leurs épaules. Et parmi elles, Louyse… choisie par la destinée pour barrer la route de cette force démoniaque.

.
 
Auteur : Ruberto Sanquer – Edition : Scrinéo 
 Genre : Fantasy – 467 pages – Note : 14/20 – Tome : 1

 

Quelques mots sur l’autrice…

Directrice administratrice et financière, Ruberto Sanquer s’est lancée dans l’écriture tandis que son fils se passionnait pour les grandes sagas contemporaines. Elle a conçu l’ensemble de l’univers de la Terre Arcane et, riche de cette colossale matière, s’est inscrite à un atelier d’écriture. Trois ans plus tard, le premier tome de d’une trilogie est écrit. « La Légende Arcane : Purs Hybrides » a été exposé au Salon du Livre de Paris en mars 2008. En 2017, elle publie « L’aura noire ». Un tome 2 « La marque rouge » est sortie en 2018.

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

L’aura noire est un livre que j’ai vu à la Fnac. Je n’en avais jamais entendu parler mais il me faisait envie. Tout d’abord, de par sa couverture qui est vraiment très belle et très mystérieuse et ensuite de par son résumé, qui m’a beaucoup intrigué. 

Dans ce livre, on va suivre Louyse, une jeune apprentie sorcière qui doit passer l’épreuve du grand Sabbat pour devenir une sorcière guérisseuse, son plus grand rêve. Mais tout ne va pas se passer comme prévu ! En effet, une malédiction plane au-dessus de Louyse, les gens qui l’entourent meurent soudainement. 

Ce livre comporte des points positifs et des points négatifs mais l’ensemble fait que c’était, pour moi, une lecture sympathique et plaisante

Pour les points négatifs, il y a tout d’abord les personnages. Louyse est un personnage que j’ai trouvé fade. Elle se fait malmener par ses camarades et ne fait pas grand chose pour se défendre. Je la trouve soumise. Soumise à ses camarades, soumise au garçon qu’elle aime et soumise à l’aura noire. Elle ne fait pas grand chose pour lutter contre tout ce qui lui arrive, que ça soit la malédiction qui plane sur elle ou le fait qu’elle soit harcelée par les filles de sa promo. Elle subit plutôt qu’elle n’agit alors qu’elle est censée être l’héroïne de l’histoire. Elle manque cruellement de caractère et c’est dommage car dans ce genre de registre on a besoin d’un héros fort et courageux ce qui n’est pas le cas de Louyse. Malgré tout j’ai ressenti de la compassion pour elle. Concernant les personnages masculins (principalement Dras et Torik) je les ai trouvés effacé et comme l’héroïne, sans personnalité. L’auteur n’a pas donné assez d’informations pour que je m’en fasse une idée. La romance entre Torik et Louyse a été survolée et c’est bien dommage car au final elle a manqué de crédibilité. Ensuite, je dois dire que j’ai eu du mal à entrer dans l’histoire. J’ai eu des difficultés de compréhension au début car il y a beaucoup de termes et d’informations à assimiler. Mais une fois les premières pages lues, ça va tout seul. Et enfin, j’ai trouvé que la fin de l’histoire était complètement bâclée. J’ai plusieurs questions qui sont restées sans réponses et c’est frustrant. 

Pour les points positifs, il y a d’abord le personnage de Dame Maurey. C’est un personnage que j’ai beaucoup aimé. C’est le personnage fort de l’histoire, sur lequel on peut s’appuyer, la figure maternelle. Pour le coup, la relation que Louyse entretient avec Dame Maurey est plus développée et n’a pas été survolée et je suis bien contente. Ensuite, l’auteur alterne les différents points de vue des personnages (Dras, Louyse et le Démon) et cela donne un côté dynamique à l’histoire, c’est très agréable. Et enfin, il y a bien sûr l’histoire dans sa globalité. J’ai adoré l’intrigue et je trouve l’univers de Ruberto Sanquer très riche et très intéressant. Des sorcières guérisseuses, tirant leur magie de la nature j’ai trouvé cela très original et relativement bien exploité, presque poétiqueLes pages du livre se tournent facilement, j’étais toujours plus curieuse de savoir où l’auteur allait m’emmener. Bien que familière, l’écriture était quand même agréable, le roman se laisse lire facilement. 

3124709553_1_5_k5NzOVq6

Globalement j’ai aimé ma lecture et j’ai adhéré à l’univers que nous propose l’auteur que j’ai trouvé très original malgré les petites choses qui m’ont fait tiquer. Mais le fait que certaines de mes questions soient restées sans réponses font baisser un peu ma note. Je ne sais pas s’il y aura une suite, je l’espère, mais si c’est le cas je suis partante pour la lire !

Edit : Une suite est effectivement sortie en 2018. J’ai entendu beaucoup de bien sur ce deuxième tome. Donc, peut-être que je me laisserai tenter.

Publicités

6 réflexions au sujet de “L’aura noire – Ruberto Sanquer”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s