Chronique

La lettre – Lily Haime.

dsflkj.png

Il suffit d’une lettre pour tout changer…

Auteur : Lily Haime – Edition : MxM Bookmark 
 Genre : Romance MM/Nouvelle – 89 pages – Note : 19/20
 

Dans « La lettre » on retrouve le personnage de Harley qui semble avoir tout planifier dans sa vie, jusqu’à ce qu’il rencontre Pheonix et qu’il reçoive une lettre qui va tout chambouler.

Ce livre étant une nouvelle de 89 pages, je ne peux pas vous en dire plus sur le résumé. La chronique, vous vous en doutez, sera aussi très courte. Normalement je ne fais pas de chronique pour les nouvelles ou les livres de moins de 100 pages mais là, j’ai tellement aimé ce bouquin, qu’il fallait que je vous en parle.

Je ne suis très attirée par les romances, c’est un genre littéraire que j’essaye d’éviter le maximum mais là, comme c’était une nouvelle (gratuite en plus), je me suis laissée tenter. Et j’ai bien fait car j’ai adoré ce petit livre. J’ai été séduite par la plume de Lily Haime et ce lui est passé à deux doigts du coup de coeur !

Quand on commence à lire on ne peut plus s’arrêter. C’est une nouvelle qui est très addictive et qui en plus est parfaite ! Les personnages sont attachants et on passe par tellement d’émotion que l’on n’a pas le temps de s’ennuyer. La plume de l’auteur est fluide, elle sait décrire les émotions de ses personnages à la perfection. On passe d’un point de vue à un autre (entre les personnages) à chaque chapitre et c’est quelque chose que j’adore personnellement. Cette romance est courte, simple mais efficace !

Franchement je n’ai rien de négatif à dire à propos de cette romance. Ah si ! Une chose ! C’était beaucoup trop court ! Je me suis mise à lire d’autres livres de Lily Haime et la magie opère à chaque fois. C’est une auteure que j’adore et c’est une valeur sûre pour moi. Si vous n’avez pas encore lu ce livre alors foncez ! Il est disponible gratuitement pour les liseuses électroniques.

Sans titre-2

 

« Il allait finir à la une de tous les magazines scientifiques, je finirais sans doute par enseigner à une bande de vauriens des banlieues de Phoenix. Et pourtant je savais que ça me plairait d’essayer de donner le goût des livres, de la littérature, des mots à ces gamins. Je n’avais pas d’autre envie que celle-ci. »

« L’amour est égoïste. Il est vicieux et manipulateur. Et il s’insinue là où on ne l’aurait jamais imaginé. Et quoi ? Tu vas passer ta vie dans une gare parce que tu as l’impression que le train va trop vite ? « 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s